Peines confirmées en appel pour Sabine Boiron, Thierry Barbion et Marc Ramel (màj)

justice tahiti
Le palais de justice de Papeete
©C Marquand
L'homme d'affaire et l'ancien gérant de boîte de nuit ont vu confirmées, en appel, les peines auxquelles ils avaient été condamnés en première instance. Thierry Barbion et Marc Ramel ont été aussitôt incarcérés. 
La cour d'appel de Papeete a rendu, ce jeudi matin, sa décision dans l'affaire Boiron/Barbion. La principale protagoniste, Sabine Boiron, reconnue coupable de proxénétisme aggravé et cession de stupéfiants, voit confirmée la peine de 7 ans de prison ferme pour laquelle elle était déjà incarcérée.

La cour condamne Thierry Barbion et Marc Ramel à 4 ans de prison ferme, peines là aussi identiques à celles prononcées en première instance, et assorties d'un mandat de dépôt. Les deux hommes ont donc été incarcérés dans la foulée. 

L’ancien gérant de bar, Marc Ramel était poursuivi pour atteintes sexuelles sur mineur de moins de 15 ans et cession de stupéfiants (cannabis). L’homme d’affaires Thierry Barbion était poursuivi pour corruption de mineurs et recours à la prostitution de mineurs. 

Thierry Barbion conteste les faits.

Les deux hommes se sont pourvus en cassation comme l'a indiqué sur Radio 1, l'avocat de Thierry Barbion, Me Quinquis. Ce pourvoi n'est pas suspensif, toutefois Thierry Barbion et Marc Ramel ont fait une demande de mise en liberté dont la date de délibéré est fixée au 25 juin.

A l'issue du procès en appel, le 24 janvier dernier, la procureure avait requis des peines de prison similaires à celles prononcées en première instance le 29 août dernier : 4 ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l'encontre de Thierry Barbion et Marc Ramel. 7 ans de prison avec maintien en détention à l'encontre de Sabine Boiron.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live