Pénurie de thon sur les étals

pêche tahiti
penurie thon
©Polynésie 1ère
Le début d’année est souvent une période creuse et difficile. Le thon se fait désirer et les pêcheurs reprennent tout doucement la route de la mer. 
Après les fêtes, il est presque de tradition que les prix du thon rouge comme blanc augmentent de manière considérable, parfois du simple au double.

L'une des principales raisons de cette flambée: un grand nombre de navires sont restés à quai durant les périodes de fêtes et principalement le jour de l'an. Conséquence : il y a moins de bateaux en pêche et donc peu de poissons débarqués. Durant cette période, le thon semble lui aussi se reposer loin de nos eaux chaudes qu'il déserte.

thons
©Polynésie 1ère

Georges Moarii , armateur et mareyeur, a l'habitude de gérer cette période creuse qui dure jusqu'aux mois de mars et avril. L'homme se veut d'ailleurs rassurant : les pêcheurs repartent en campagne, le poisson devrait donc être plus présent même si il l'avoue cela restera compliqué de satisfaire les demandes du marché local et international.


Les navires ont désormais repris du service, certains sont partis le 2 janvier. Sur les 60 thoniers que compte la flotille, la moitié seulement est en mer. Vendredi 8 janvier, deux navires préparent leurs prochaines campagnes. Les pêcheurs du Te Aito 2 chargent les dernières provisions avant leur départ prévu pour dimanche. Un départ parfois difficile, surtout après avoir profité de sa famille durant les jours de fêtes. Teriitua Papa, pêcheur depuis 8 ans sur ce bateau, le sait bien mais a désormais l'habitude.


Le capitaine Raihana Terorotua sait aussi que cette première campagne est toujours plus longue que les autres. Les poissons n'étant pas au rendez-vous, les bateaux restent plus longtemps en mer. Ils doivent aussi faire attention au temps, si il est mauvais, ils devront pécher près des îles pour se protéger au cas où. Il est donc primordial de bien préparer cette campagne.


©Polynesie1ere

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live