polynésie
info locale

La photographie des espèces protégées fortement règlementée

écologie tahiti
Baleines à bosse
Le code polynésien de l’environnement entend sanctionner lourdement ceux qui ne respectent pas la nature.
Une directive du code polynésien de l’environnement prévoit de fortes amendes, voire même une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement, pour l’auteur de photos d’espèces protégées.

Entrée en vigueur en 2018, cette nouvelle règlementation vise à protéger les espèces animales des comportements abusifs. Elle concerne la faune aquatique : baleines et dauphins en particulier, mais aussi certains oiseaux et quelques plantes en voie de disparition, à l’image du tiare apetahi.

La mesure se veut dissuasive mais ne devrait toutefois pas avoir de conséquences pour les photographes respectueux de la nature et de l’éco système.
©polynesie
©polynesie
 
La photographie des espèces protégées fortement règlementée
Publicité