Pirae : comment les sinistrés des intempéries célèbrent-ils les fêtes ?

intempéries pirae
intempéries
©Polynésie la 1ère
Alors que le mois de janvier arrive à grand pas, tout le monde garde en tête les intempéries de janvier 2017 qui ont marqué certains communes de la côte Est. Quel souvenir en gardent les habitants ? Comment arrivent-ils à célébrer les fêtes de fin d'années malgré les traumatismes ? 
 
Les grosses pluies sont attendues au fenua... Une période durant laquelle tout le monde garde à l'esprit les terribles intempéries du 22 janvier 2017. Une partie de Tahiti est alors frappée par un véritable déluge. A Pirae, les quartiers de Tenaho et Nahoata sont victimes d’importantes inondations. La rivière Nahoata sort dangereusement de son lit dévastant les habitations sur son passage. Fort heureusement, aucune victime n'est à déplorer.

Mais, ce déchaînement de la nature a marqué la population. Certains habitants ont été réveillés en pleine nuit avant d'être évacués d'urgence... "C'est dur d'oublier, ça été une épreuve pour tout le quartier", confie Jérémie Tamarii, l'une des victimes, qui aujourd'hui fait de la prévention dans le quartier de Tenaho. Malgré tout, les habitants gardent le sourire pour ces fêtes de fin d'années. 
 

Reportage

 
Pirae : comment les sinistrés des intempéries célèbrent-ils les fêtes ?