polynésie
info locale

Suspicion d'un cas de tuberculose à l'école Tuterai tane (màj)

maladie pirae
Le bacille de la tuberculose
Le bacille de la tuberculose ©CC0 Dr Ray Butler USCDCP
Les autorités suspectent une employée atteinte de tuberculose d'être entrée en contact avec deux classes de l'école maternelle Tuterai tane de Pirae. Une réunion regroupant les enseignants, des représentants de la mairie et des médecins s'est déroulée sur place lundi 10 avril à midi.
Les autorités redoutent que des élèves et des enseignants de l'école maternelle Tuterai tane de Pirae aient été en contact avec une personne atteinte de tuberculose. 

Une employée porteuse du germe est soupçonnée d'avoir cotoyé les élèves de deux classes de l'établissement. 

Face à cette situation et au risque de contagion, une réunion s'est déroulée lundi à 12h00 sur place en présence du Dr Nguyen, spécialiste des maladies infectieuses, de représentants du service de veille sanitaire, de l'ensemble des personnels de l'école et de représentants de la mairie et de l'inspection académique.

L'école est restée ouverte mais certains enseignants dont les enfants sont scolarisés sur place ont préféré ne pas les amener en cours lundi matin.

Depuis que l’information a été rendue publique, des parents sont venus chercher leurs enfants en urgence. Une réunion d’information est prévue mercredi à 17h00.

Réunion d'information et tests de dépistage


Un test sous cutané sera pratiqué sur tous les enfants ayant potentiellement été en contact avec la personne malade. Le résultat est généralement connu en 72 heures.

En 2015 une école de Faaa avait déjà connu la même situation.

Lorsqu’une personne déclare la maladie, ce sont généralement 500 personnes en moyenne qui subissent un traitement à titre préventif.

De 50 à 60 cas sont détectés en moyenne chaque année en Polynésie française.

Suspicion d’un cas de tuberculose à l’école Tuterai tane

 

Qu'est ce que la tuberculose ?
La tuberculose est une maladie infectieuse due au bacille de Koch. La maladie est le plus souvent pulmonaire et dans ce cas, elle est contagieuse. Le nombre de cas diminue en France, mais il reste très élevé dans le monde. Les personnes fragiles (précarité, personnes atteintes par le VIH, migrants...) sont les plus vulnérables.

La tuberculose est une maladie infectieuse due à une bactérie appelée bacille de Koch (ou « BK »).

Quand cette bactérie contamine une personne, elle peut atteindre les organes suivants :

le poumon, dans plus de deux tiers des cas : c’est la tuberculose pulmonaire (qui est la forme contagieuse de la maladie) ;
le rein, le cerveau, les os, voire un ganglion : c’est la tuberculose extra-pulmonaire (forme non contagieuse).

Comment la tuberculose se transmet-elle ?
La tuberculose pulmonaire est la seule forme contagieuse de la maladie. Le bacille de Koch se transmet de personne à personne :

par l’air rejeté lors de la toux ou des éternuements ;
par les crachats (le bacille de Koch très résistant peut y survivre plusieurs semaines).
En suivant un traitement approprié, le patient ne transmet plus la maladie à son entourage.

Toutefois, il convient de rester vigilant : la période de contagion persiste habituellement durant une à trois semaines après le début du traitement.
Combien de temps la maladie met-elle à se déclarer ?
La tuberculose évolue en plusieurs étapes :

la primo-infection correspond au premier contact avec le bacille de Koch (BK) ;
l’incubation dure d'un à trois mois et passe généralement inaperçue. On peut éventuellement avoir une fièvre modérée (38°) et ressentir un peu de fatigue ;
dans 90 % des cas, la bactérie reste au repos dans l’organisme : c’est l’infection tuberculose latente, qui ne provoque pas la maladie. La personne touchée ne présente aucun symptôme et n’est pas contagieuse.
après quelques mois ou quelques années (le plus souvent dans les deux ans après le premier contact), la bactérie peut se développer dans le corps. On parle alors de « tuberculose maladie » ou « tuberculose active ».

SOURCE AMELI - SANTE. FR
Publicité