publicité

Abattement Outremer : "Il n'y a pas lieu de polémiquer sur le sujet"

Interrogée par les sénateurs, Annick Girardin, la ministre des Outremers, s'est exprimée mardi 10 juillet sur l'abattement fiscal outremer et sur la sur-rémunération. 

© Polynésie Première
© Polynésie Première
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Quelles sont exactement les intentions du gouvernement quant à l’abattement fiscal outremer et la « TVA non perçue et récupérable » considérée comme une aide à l’investissement ? C’est la question posée à la ministre des outremers par le sénateur Guyanais Georges Patient, ce mardi 10 juillet, au Sénat…"il n’y a pas lieu de polémiquer sur le sujet, tout est clair" lui a répondu Annick Girardin, chahutée par les sénateurs… avant d'ajouter "On va reditribuer 70 millions d'Euros en faveur des territoires d'outremer" écoutez sa réponse dans l’hémicycle. 
 

Annick Girardin sur l'abattement fiscal Outremer

Et le gouvernement ne touchera pas à la sur-rémunération, là encore la ministre est formelle et s’oppose à ceux qui s’en inquiètent après l’allusion du Président lors du discours de remise du livre bleu des Assises des outremers, fin juin…Annick Girardin avec William Kromwel.
 

Annick Girardin sur la sur-rémunération

Sur le même thème

  • politique

    Tensions au sein du Tapura

    "Il y a eu un problème de communication", admet Maina Sage. La députée Tapura qui siège à l'Assemblée nationale a fait part, jeudi 11 avril, de son mécontentement quant aux réactions du Tapura et de son leader sur la réforme statutaire et, surtout, les élections européennes. Explications.

  • politique

    Assemblée de Polynésie : Fritch face aux élus

    Ce jeudi 11 avril, Edouard Fritch a dressé le bilan du Pays depuis les dernières élections territoriales. Un discours prononcé, ce jeudi 11 avril, à l'ouverture de la session administrative de l'Assemblée.

     

  • politique

    Statut de la Polynésie : le texte sur le fait nucléaire modifié

    L'Assemblée nationale a voté le texte pour la réforme du statut de la Polynésie. Si les partages de compétences, les sécurisations juridiques sont passées à l'unanimité, l'article 1er sur la dette nucléaire a donné lieu une bataille sémantique sur la "contribution" des Polynésiens.

     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play