Affaire Sarah nui : une aggravation des peines requises en appel

justice polynésie française
Appel affaire Sarah Nui 2
©Axelle Mésinèle / Polynésie 1ère

La cour d’appel a examiné, mardi 30 mars 2021, les dossiers de 3 prévenus dans le volet international de l’affaire Sarah nui. Parmi eux, Maitai Danielson et Heiarii Tepea respectivement condamnés à 13 ans et à 6 ans de prison par le tribunal correctionnel, en octobre dernier. 

 

" Je n’ai rien à voir avec les merdes de Tamatoa " déclare Maitai Danielson. " Je ne suis pas au courant de cette histoire " indique Heiarii Tepea dit Touffe. Contrairement à Arava Boyer, une mule qui a également fait appel dans ce volet international de l’affaire Sarah Nui, et qui reconnait les faits reprochés, l’ancien rameur et celui désigné comme plus gros importateur d’ice à Huahine nient catégoriquement. En octobre dernier, les deux prévenus ont respectivement été condamnés à 13 ans et à 6 ans de prison par le tribunal correctionnel. " J'ai été jugé injustement " a déclaré Maitai Danielson.

Quand il est interrogé, l'ancien rameur de Huahine est debout les bras croisés. Il clame son innocence malgré les déclarations des autres mis en cause dans cette affaire, le désignant comme le bras droit de Tamatoa Alfonsi, trafiquant de drogue en lien avec un important cartel mexicain. S’il reconnait fréquenter des personnes qui font du trafic de stupéfiants, il n’a selon lui qu’une devise « No ice in paradise ». Son avocat a souligné que sa culpabilité ne reposait que sur les propos des autres, et pas sur des preuves concrètes. Pour Maitai Danielson, ce sont des déclarations mensongères de la part de personnes qui veulent " se sauver de la garde à vue ".

Quant à Heiarii Tepea que tout accuse, les écoutes téléphoniques, les témoignages dont ceux de sa femme et de son père adoptif, il estime qu’il y a erreur sur la personne, c’est d’un autre Touffe dont il s’agit, " ce n'est pas moi " a-t-il indiqué. Il a déclaré n’avoir jamais reçu d’ice ni en avoir vendu. " Alors pourquoi vous accuse-t-on " interroge la présidente de la cour d'appel, " parce que les gens sont méchants " s’est défendu le prévenu.

Ce réseau d’ice entre le Mexique et Tahiti via les Etats-Unis, a duré entre mai 2017 et octobre 2018. 20 kilos de méthamphétamine seraient ainsi arrivés en Polynésie. Ce qui fait 400 000 doses a compté l’avocate générale.

Si Arava Boyer contestait la confiscation de sa maison de Raiatea, Maitai Danielson et Heiarii Tepea ont fait appel des peines prononcées par le tribunal correctionnel. L'avocate générale a requis 15 ans de prison à l’encontre de Maitai Danielson, 7 ans contre Heiarii Tepea et 5 ans contre Arava Boyer. C’est une aggravation des peines prononcées en première instance mais ce sont celles qui avaient été requises par le procureur devant le tribunal correctionnel.

La cour d’appel rendra son arrêt le 15 avril prochain.