Alcool : la nouvelle réglementation bouscule quelques habitudes

consommation polynésie française
nouvelle réglementation alcool
La nouvelle réglementation est entrée en vigueur au 1er mars. ©Polynésie la 1ère
L’importation et la vente de boissons alcoolisées font l’objet d’une nouvelle règlementation. Les textes datant de 1959 avaient besoin d’être toilettés, ils sont désormais disponibles dans le nouveau code des débits de boissons.

La DGAE, direction générale des affaires économiques, a édité le guide du nouveau code des débits de boissons applicable au 1er mars 2022. Le document a été envoyé à tous les entreprises concernées. Elles ont jusqu’au 30 juin pour se conformer aux nouveaux textes.

Publicité promotionnelle interdite

A commencer par la simplification des procédures, donc la DGAE est en capacité de répondre aux demandes de renouvellement de licences. 1 500 licences sont octroyées aux IDV.

La publicité promotionnelle quant à elle est interdite, de même que la vente d'alcool sur la gratuité des 6 bouteilles (9 bouteilles payantes, la 6e gratuite).

nouvelle réglementation alcool
La publicité promotionnelle est désormais interdite. ©Polynésie la 1ère

Il va vite falloir aussi changer ses habitudes de consommation car depuis le 1er mars exactement, il est impossible de se procurer de la bière fraîche. L’interdiction de vente des boissons réfrigérées est appliquée sur l’ensemble du territoire.  

nouvelle réglementation alcool
Vendre de la bière fraîche est à présent interdit. ©Polynésie la 1ère

Autre changement pour les consommateurs, la possibilité de prendre de l’alcool à emporter dans les restaurants sans l’obligation de déjeuner sur place.  

Remarque : si d’un côté, le gouvernement interdit la vente de boissons réfrigérées pour éviter les attroupements devant les commerces, de l’autre, il permet aux consommateurs qui n’ont pu faire leurs courses avant 20 heures de s’arrêter chez un restaurateur pour s’acheter une bouteille de vin !  

nouvelle réglementation alcool
La demande de licence devra se faire avant le 30 juin. ©Polynésie la 1ère

Autre évolution qui concerne cette fois-ci les professionnels, commerces, importateurs, restaurateurs, hôteliers, cavistes. Chaque débit de boissons devra faire une nouvelle demande de licence auprès de la DGAE avant le 30 juin.

7 licences au lieu de 10

 Autrefois, avant le 1er mars, il existait une petite dizaine de catégories de licences de vente d’alcool. Aujourd’hui, elles sont au nombre de 7. Si au 1er juillet 2022, les débits de boissons ne se sont pas procuré une de ces 7 nouvelles licences, les commerces, restaurateurs, importateurs, hôteliers et cavistes perdront le droit de vendre de l’alcool.

Autant dire que la limite du 30 juin provoque une grande inquiétude chez la centaine de sociétés concernées par la vente d’alcool au fenua.