CHPF : le SWAC est branché !

hôpital polynésie française
swac
©Pol.1
L’installation SWAC a été branchée au réseau de l'hôpital vendredi 5 novembre, 4 ans après la signature du projet. Ce système alimentera les 1600 climatiseurs de la structure hospitalière de Taaone.

L’installation SWAC – Sea Water Air Conditioning – a été branchée au système de l’hôpital vendredi 5 novembre. Il s'agit du troisième SWAC en Polynésie française, après celui de Bora Bora et de Tetiaroa. 

Fonctionnel en décembre

 

Depuis hier soir, le réseau SWAC de Taaone est donc monté intégralement. Il ne manquait plus que cette jonction avant la mise en service définitive, prévue pour décembre. 

Il faudra qu’on lance la circulation de l’eau dans le circuit enterré. Une fois qu’on aura terminé ça, on ouvrira les vannes et on pourra injecter la puissance sur l’hôpital.

Yohan Hotellier – gérant de LUSEO pacifique, maitre d’œuvre et co-traitant en charge du local technique et des gros œuvres


Les tests de circulation dans la tuyauterie devraient commencer la semaine prochaine.

Alimenter l'hôpital

 

Une fois opérationnel, ce système servira à alimenter les 1600 climatiseurs du centre hospitalier de Taaone. L'eau de mer puisée à 900 mètres est utilisée comme source froide pour alimenter la climatisation, explique Pierre Boscq, chef de service des énergies :

L’eau de mer arrive depuis 900 mètres de profondeurs et passe dans les canalisations jusqu'aux pompes pour arriver dans les échangeurs. C'est ici ensuite que tout se passe, c'est là où se fait le contact entre l'eau douce et l'eau de mer et où le froid se fait. L'eau de mer est ensuite rejetée dans le lagon.

Pierre Boscq – chef de service des énergies


Il aura fallu pas moins de deux ans de travaux pour arriver à ce résultat. Ce système va réduire d'un tiers l'empreinte carbone de l'hôpital du Taaone, l'établissement le plus énergivore de la Polynésie française. 

Le retour sur investissement est prévu sur 10-15 ans et la durée de vie du dispositif est estimée à 30 ans.