Contrôles routiers : plusieurs dizaines d'infractions constatées ce week-end

accidents polynésie française
Opération prévention routière 16 juillet 2022 ©Polynésie la 1ère
Le bilan des morts sur la route pousse les autorités à agir. Le 16 juillet, les forces de la police nationale et de la gendarmerie ont organisé une vaste opération de contrôles afin de lutter contre les infractions. En tout, plus de 120 infractions ont été constatées sur près de 1 300 véhicules contrôlés.

17 décès depuis le début de l’année : le bilan des morts sur la route est en augmentation depuis l’an dernier sur la même période et inquiète les autorités. Des décès sur les routes à Tahiti mais aussi dans les îles, Huahine, Tahaa ou encore Raiatea où en juin dernier un jeune scootériste qui ne portait pas de casque a perdu la vie. Avec son engin, il est entré en collision avec un autre deux-roues. 

Une vaste opération de contrôles a donc été organisée dans la soirée du 16 juillet pour tenter de lutter contre les infractions. 

"Traditionnellement, les contrôles sont renforcés pendant les périodes de vacances scolaires. Mais le haut-commissariat a souhaité les accentuer, du fait de nos chiffres, qui ne sont pas très bons", reconnaît Marc Clearc’h, adjoint du directeur de la direction territoriale de la police nationale. 

Par ailleurs, les deux-roues sont les plus touchés par les accidents de la route.

Beaucoup d'automobilistes et pilotes de deux-roues encouragent ces contrôles : "c'est bien parce-que il y a beaucoup de gens qui font n'importe quoi et qui conduisent en état d'ivresse", constate l'un d'eux.

Durant cette opération de contrôles sur Papeete et Pirae, la direction territoriale de la police nationale (ex-DSP) enregistre 649 véhicules contrôlés, dont 92 deux-roues. Sur 54 personnes dépistées, 7 étaient sous l'emprise de l'alcool. 5 autres automobilistes conduisaient sans permis et 2 sans assurance. 28 contraventions diverses ont été appliquées, dont une pour défaut de port du casque sur cyclomoteur électrique (l'un des premiers). 

En marge de ces contrôles, la DTPN est intervenue pour un tapage nocturne et deux infractions à la législation sur les stupéfiants.

Malgré ces contrôles, un accident a eu lieu vers 3 heures du matin, au niveau de la brasserie des remparts. Trois véhicules sont impliqués dont un deux-roues. La conductrice de l'engin a été blessée et transportée au CHPF, une autre était alcoolisée et la dernière en défaut du permis et légèrement alcoolisée (dans la limite du taux légal).