Covid-19| Tearii Alpha : "Il y a une montée vertigineuse des cas positifs"

coronavirus polynésie française
Covid-19| Tearii Alpha : "Il y a une montée vertigineuse des cas positifs"
©Polynésie la 1ère
Le vice-président de la Polynésie française, Tearii Alpha, et le Haut-commissaire de la République Dominique Sorain se sont présentés face à la presse pour annoncer les nouvelles mesures pour faire face à la COVID-19.
En effet, depuis une semaine, il y a une accélération de la propagation du virus. «Nous avons franchi cette semaine la barre des 1000 cas actifs » a déclaré, le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain. « Notre objectif est de protéger les plus fragiles et de ne pas saturer l’offre de soins »
 

« Nous déclinerons les mesures nationales au niveau local »

Le Haut-commissaire a détaillé les mesures qui ont été prises. La majorité est une déclinaison des décisions prises au niveau national dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire.
  • Interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique.
  • Interdiction des fêtes privées dans les établissements recevant du public. (mariages, soirées estudiantines, baby shower)
  • Distance d’un siège entre deux personnes dans l’ensemble des lieux recevant du public assis.
  • Dans les bars et les restaurants, les tables sont limitées à 6 personnes.
  • Interdiction de rassemblements pour les jeux de « bingo » ou de combats de coqs.
  • Les compétitions sportives sont également impactées puisqu’elles devront se dérouler à huis clos. 
  • Les salles de sports devront impérativement respecter le protocole sanitaire et limiter l’accueil des sportifs à 50% de leur capacité. 
  • Des mesures ont été aussi prises pour les transports publics. Dans les navettes maritimes, les snacks seront fermés. 
  • Pour les veillées funéraires, seules 10 personnes seront autorisées auprès du défunt. Elles pourront se succéder par groupe. 
  • Dans la sphère privée, les rassemblements sont toujours limités à 10 personnes. 
Toutes ces mesures seront applicables jusqu’au 25 novembre.
 

Pas de couvre-feu pour le moment

Concernant le couvre-feu, le Haut-commissaire a annoncé qu’il attendait la parution du décret national pour prendre une décision. « Cette mesure s’applique pour le moment aux métropoles françaises, et la Polynésie ne rentre pas dans ce cadre » a-t-il expliqué 

Néanmoins, le représentant de l’Etat a aussi annoncé qu’il avait demandé aux forces de l’ordre de renforcer les contrôles dès ce week-end et de verbaliser si nécessaires. 
L’objectif assumé des autorités de l’Etat et du pays est d’enrayer la propagation du virus sans pour autant casser la machine économique.

« Aujourd’hui, nous ne voulons pas arrêter l’activité économique. Nous devons donc appliquer les gestes barrière » a déclaré Dominque Sorain. Les gestes barrières seuls moyens selon les autorités pour ralentir la circulation du virus. Tearii Alpha lui appelle à la mobilisation.

De son côté, le ministre de la santé, Jacques Raynal, lui aussi présent à la conférence de presse, s’est voulu rassurant. « Il n’y a pas pour le moment de saturation des services de santé » a-t-il déclaré à la presse. 

Dès lundi, le président du pays et le haut-commissaire vont consulter les maires, mais aussi les confessions religieuses et les organisations syndicales et patronales. Edouard Fritch sera alors sorti d’isolement après avoir été déclaré positif à la COVID.

Retrouvez  l'allocution du Haut-commissaire et du Vice-président de la Polynésie française :

L'allocution du Haut-Commissaire : 

Mesures de lutte contre la Covid-19

Les Outre-mer en continu
Accéder au live