Deux très jeunes couples face aux violences conjugales

violence polynésie française
Tribunal de Papeete
©Polynésie la 1ère / Axelle Mésinèle
Des victimes mineures, des prévenus majeurs, de très jeunes couples déjà concernés par les violences conjugales. Hier, lundi 14 février, jour de la Saint-Valentin, le tribunal correctionnel s'est penché sur des histoires peu banales.

En comparution immédiate, ce lundi 14 février, au rôle, des histoires de violences conjugales. Des affaires récurrentes jugées par le tribunal correctionnel sauf qu’hier, elles concernaient de très jeunes couples. Dans les deux dossiers, les victimes étaient mineures.

Devant les magistrates, la première, qui fêtera son dix-huitième anniversaire, jeudi, a tenu un discours sur les violences conjugales qui fait froid dans le dos. Alors que son petit ami, plus âgé, reconnait la frapper " pour la corriger ", elle trouve " normal " les violences dans un couple " quand on s'aime ".

Quant à la seconde victime, à peine âgée de 15 ans, devra suivre une psychothérapie car elle souffre de stress post-traumatique.

Les deux prévenus devront effectuer une peine de prison ferme et ne plus entrer en contact avec leurs compagnes respectives.