Dominique Sorain annonce 100 personnels de santé en renfort dès jeudi

coronavirus polynésie française
HAUSSAIRE
©Pol.1
Lors d'un entretien exclusif accordé à Polynésie la 1ère lundi 30 août 2021, Dominique Sorain a déclaré qu’une centaine de personnels hospitaliers sont attendus jeudi 2 septembre sur le territoire. Le Haut-commissaire a également laissé entendre que le confinement pourrait être prolongé.

Une centaine de renforts de la réserve sanitaire de France et des hôpitaux militaires doit arriver jeudi 2 septembre, a annoncé le Haut-commissaire Dominique Sorain :

C'est certainement, à ce stade, une centaine de personnels soignants qui vont arriver jeudi.

 

Des renforts attendus


Des moyens humains supplémentaires très attendus par le CHPF, qui a demandé des renforts en urgence au Président Macron vendredi dernier via sa page Facebook. Cet appel avait été relayé par la Présidence du Pays et le Haut-commissariat auprès du gouvernement central, tout comme l’ont fait la députée Maina Sage et la sénatrice Lana Tetuanui.

Cette annonce du représentant de l’Etat en Polynésie française intervient après le nouvel appel à la solidarité nationale lancé hier sur les réseaux sociaux par le ministre national de la santé, Olivier Véran. Un appel aux professionnels de santé du public et du privé de métropole pour venir en aide aux équipes d'outre mer et armer davantage de lits.

Cette information est bienvenue, au regard de la situation et des promesses faites par Emmanuel Macron lors de sa visite présidentielle en Polynésie : "Nous ne laisserons jamais tomber les hospitaliers que vous êtes" avait assuré le Président de la République le 24 juillet dernier. 
 

"L'Etat est présent"


Depuis plusieurs jours, certains en Polynésie accusent l'Etat de délaisser leur territoire, eu égard aux moyens sanitaires déployés dans les autres pays ultramarins.  

En effet, à ce jour, 900 renforts ont été envoyés aux Antilles en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe - contre 39 en Polynésie. Un chiffre qui devrait augmenter très sensiblement dès jeudi. Le CHPF avait estimé hier avoir besoin de 200 renfortsLa directrice de l’hôpital d’Uturoa estimait hier, quant à elle, ses besoins en effectifs supplémentaires à huit personnes minimum. 

Le Haut commissaire a indiqué "on ne peut pas dire que la métropole se désintéresse de la situation en Polynésie, loin de là." Des propos appuyés par l'arrivée de ces nouveaux renforts et des 23 milliards de francs cfp de fonds de solidarité versés depuis le début de l'épidémie en Polynésie. 

L'Etat est présent et va continuer d'être présent.

Dominique Sorain - Haut-commissaire de la Polynésie française

 

Prolongation du confinement ?


Dominique Sorain a qualifié de "très grave" la situation sanitaire actuelle en Polynésie, rappelant "le nombre de décès, les personnes hospitalisées, l'hôpital de Tahiti saturé, les hôpitaux périphériques saturés." Ces nouveaux personnels vont renforcer les moyens des équipes hospitalières du CHPF et des établissements périphériques, comme Taravao ou encore Uturoa. 

Au regard de la situation, le Haut commisaire a annoncé que "nous serons obligés de maintenir des mesures fortes de restrictions prochainement." Une probable prolongation des limitations de déplacement, à l’origine fixées jusqu’au dimanche 5 septembre à minuit, n'est donc pas exclue.