Face aux crises maritimes majeures, le réseau garde-côtes du Pacifique

océan pacifique polynésie française
réseau garde côtes Pacifique
©Haut-commissariat
En début de semaine, s’est tenu pour la 1ère fois le séminaire du réseau garde-côtes du Pacifique, comme l'avait annoncé le Président Macron lors du 5e sommet France-Océanie du 19 juillet dernier et lors de son allocution devant les forces vives de la Polynésie française le 28 juillet 2021.

La création de ce réseau à partir de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie a pour objectif de renforcer la coopération avec les États insulaires du Pacifique afin de pouvoir répondre efficacement à des crises maritimes d’envergure et d’échanger de l’information pour une meilleure protection des espaces maritimes.

L’État a ainsi présenté le rôle des différentes administrations qui interviennent en mer ainsi que la répartition des compétences avec le Pays afin de faire rayonner son modèle dans le Pacifique. Les représentants de la Marine nationale, de la gendarmerie, du tribunal de Papeete, du JRCC, de la Direction des ressources marines, de la Direction polynésienne des affaires maritimes ont pu échanger avec leurs homologues et présenter leur fonctionnement local et leurs dernières actualités maritimes.

En visioconférence depuis Tahiti, cette édition a réuni des représentants de plus d’une quinzaine de pays insulaires voisins et observateurs de pays d’Asie et du Pacifique ; ainsi que des administrations interrégionales comme le forum du Pacifique ou encore l’Agence des pêches du forum du Pacifique.

séminaire réseau garde côtes du Pacifique
Dominique Sorain, haut-commissaire de la République. ©Haut-commissariat

 

Cette édition inaugurale a été coprésidée par le haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN, et le commandant des zones maritimes de Polynésie française et de l’océan Pacifique, tête de file du réseau garde-côtes, le contre-amiral Jean-Mathieu REY.

La prochaine édition de ce séminaire sur le fenua aura lieu en 2023, tandis que la Nouvelle-Calédonie accueillera les membres du réseau, en principe, en juin 2022.