Forte houle : à Papara, des servitudes envahies par l'eau, et des jardins par les vagues

météo polynésie française
houle servitude inondée
A Papara, l'eau avance lentement mais sûrement dans cette servitude. ©Polynésie la 1ère/GT
Même si la houle n'a pas encore atteint son pic, une de ses manifestations concerne la montée des eaux. C'est le cas de certains quartiers de Papara qui ont été inondés. Et même de terrains en bord de mer. Cette commune est située en plein dans la trajectoire de la houle.

Une des conséquences de la forte houle qui traverse la Polynésie est bien sûr l'élévation du niveau de la mer. Un phénomène visible depuis le littoral bien sûr. Mais aussi à l'intérieur des terres. A Papara par exemple depuis ce matin, certaines servitudes sont envahies par les eaux.

servitude envahie par les eaux à Papara ©Polynésie la 1ère

rue envahie par montée des eaux Papara ©Polynésie la 1ère

Tevaitapu Sandford, qui habite au bord de l'eau à Papara, a filmé des vagues qui viennent se briser dans son jardin. Impressionnant.

vagues qui traversent le jardin ©Tevaitapu Sandford

A cause de la forte houle, les Australes, une partie des Tuamotu, les Gambier et les îles de la Société sont placées en vigilance rouge depuis hier par Météo France.

Des mesures d'interdiction d'activités en mer ont donc été prises en conséquence par les autorités. 

Pour ces îles, il est demandé à tous les usagers de la mer et du littoral de reporter ses activités nautiques et les sorties en mer et de prendre toutes les précautions nécessaires pour mettre en sécurité les embarcations et équipements nautiques ainsi que les habitations en bord de mer.
L’accès au littoral est dangereux et il convient de ne pas se rendre sur les côtes concernées par le phénomène et de limiter ou de reporter ses déplacements sur les routes proches du littoral.

Les services de l’Etat, du Pays et des communes, à travers l’activation de leurs Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) sont mobilisés et réitèrent l’appel à la plus grande vigilance et à la responsabilité de tous les usagers et professionnels de la mer.

En cas d’urgence, composer le 16 pour contacter le JRCC ou le 18 pour les sapeurs-pompiers.