Géomètre, un métier réglementé pour des travaux de qualité

foncier polynésie française
géomètre
Pour être géomètre, il faut soit un diplôme d'ingénieur, soit un BTS de géomètre avec 10 ans d'expérience. ©Polynésie la 1ère
Ils sont un rouage essentiel dans toutes les affaires de terre et pourtant, certains exercent cette activité illégalement. Les géomètres font partie des professions réglementées. Et pour éviter les escroqueries, il faut les choisir parmi ceux inscrits à l’ordre des géomètres de Polynésie.

Sur une colline de Papeari, se dresseront bientôt 50 maisons. Pour borner les terrains, les géomètres et leurs opérateurs effectuent les relevés. Sans eux, aucun projet ne peut sortir de terre. La moitié du métier concerne des actes techniques, l’autre moitié, des compétences juridiques. "Malheureusement en Polynésie, il y a des gens qui se disent géomètres et qui exercent illégalement la profession. Quand vous avez recours à ces personnes-là, vous faites faire des travaux qui ont de grandes chances d'être faux, et qui ne pourront pas être utilisés pour aucune démarche chez un notaire par exemple", met en garde Stéphane Lessene, président de l'ordre des géomètres de Polynésie.

géomètre
Le géomètre est nécessaire pour le bornage des terrains, par exemple. ©Polynésie la 1ère

Les géomètres doivent être titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un BTS de géomètre avec 10 ans d’expérience. Depuis 2014, le métier est réglementé en Polynésie. Chaque professionnel doit être inscrit à l’ordre des géomètres. "C'est une garantie sur la qualité des travaux, et chaque praticien est assuré. Donc s'il fait une erreur, il a une assurance qui peut lui permettre de réparer les dommages suite aux erreurs commises", poursuit Stéphane Lessene.

27 géomètres-experts officient en Polynésie, plus 5 ou 6 identifiés qui exercent illégalement, selon l’ordre des géomètres.