Grève générale : reprise des négociations

social polynésie française
61a294a00ceff_photo-2021-11-26-19-39-07.jpg
Négociation entre le gouvernement et les syndicats ©Polynésie La 1ère
Aucun accord n'a été trouvé, vendredi 26 novembre, mais les négociations ont repris ce samedi matin dès 10h à la présidence entre l'intersyndical et le gouvernement. Principale point d'achoppement : la gouvernance de la protection sociale généralisée.

Pas de signature de fin de conflit, vendredi soir… Le gouvernement et les syndicats ont négocié jusqu’à minuit sans aboutir à un accord. Le principal point de rupture des discussions : la gouvernance de la PSG, la protection sociale généralisée.

Le gouvernement se dit prêt à revoir sa copie pour l’obligation vaccinale, (le texte pourrait être moins stricte s’agissant des professions et des sanctions) et pour l’augmentation du SMIG (2% dès Janvier). Quant à la caisse de chômage, syndicats et gouvernement sont tombés d’accord pour que des discussions tripartites soient organisées avec le patronat. Le fonds d’aide aux salariés ayant perdu involontairement leur travail est validé. 

Les heures supplémentaires du personnel soignant du CHPF sont aussi au centre des débats, avec un rattrapage de congés durant la période de confinement. Dans certaines entreprises comme ADT ou OPT, les négociations entre syndicats gouvernement ont elles aussi été plus constructives.

Les chefs de file de l’intersyndicale et le gouvernement se retrouvent de nouveau à la présidence ce samedi matin à 10h. Un démarrage laborieux, avec plus de 40 minutes de retard.La gouvernance de la PSG à 5, 5, 5 reste le point crucial de désaccord. Pour Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP /FO, il faut que chacun paie ce qu'il doit à la Caisse de prévoyance sociale.
 

Interview