Il risque 20 ans de prison pour avoir tué sa compagne

justice polynésie française
61a9895217bd3_off-assises-violences-avec-mort-pad-frame-473.jpg
Tribunal de Papeete ©NS
Un homme comparaissait ce jeudi 2 décembre devant la cour d'assises pour homicide involontaire. Une affaire malheureusement trop commune en Polynésie aujourd'hui.

Frédéric, 38 ans, était à la barre de la cour d'assises ce jeudi 2 décembre. Après une violente dispute sur fond d'alcool, il aurait asséné des coups à sa partenaire, avant de l'écraser avec un meuble. Elle est aujourd'hui décédée et ces violences en seraient la cause. 

L’avocate des frères et sœurs de la victime, Kari Lee Armour-Lazzari explique à Nicolas Suire que c'est une affaire qu'on retrouve malheureusement souvent au tribunal de Papeete : « Il s'agit bien de violences conjugales, ce n'était pas la première fois non. Il y avait déjà eu des violences précédentes, pour lesquelles l'accusé avait été condamné. »

Des structures d'accueil insuffisantes 

61a989572d6ee_t-femme-battues-pad-frame-199.jpg
Violences intra-familiales ©MB

1 500 femmes par an sont victimes de violence intra-familiale en Polynésie. Ce sont les chiffres donnés par le président de la République lors de son voyage au fenua. Les structures d'accueil ne sont pas en nombre suffisant. Notamment à la presqu'île où la présidente de Vahine Orama doit souvent héberger chez elle des femmes en détresse.