publicité

Intempéries : éboulement et écoles fermées à la presqu'île

Suite aux intempéries de ces dernières heures, Taravao connaît des problèmes d’alimentation en eau potable. Du coup, les collèges publics et privés ainsi que le lycée de Taravao resteront fermés ce lundi 29 avril. Un gros éboulement s'est également produit au plateau des ananas.

© Facebook Vaite Bennett Chevrier
© Facebook Vaite Bennett Chevrier
  • Polynésie la 1ère (MLSF), Gilles Tautu
  • Publié le , mis à jour le
Météo France a annoncé une vigilance orange fortes pluies en cours pour les Îles du Vent, une vigilance jaune fortes pluies pour les Iles Sous-le-Vent, Mopelia ainsi que pour les zones Tuamotu Centre et Tuamotu Centre-Sud. Et puis une vigilance jaune vents forts pour l’archipel de la Société, les Tuamotu Centre, Centre-Sud, Est, Ouest et Sud ainsi que pour les Gambier et les Australes Ouest et Centre.

Sur Tahiti, il est tombé localement 263 mm en 24 heures en montagne et plus de 120 mm sur les côtes Sud et Est. De forts cumuls sont encore possibles dans les prochaines heures. De plus, le Mara'amu s'étend sur le territoire et génère des vents assez forts et une mer forte. Le temps perturbé se maintient le matin du lundi 29 avril 2019 puis devrait commencer à s'évacuer au Nord en courant de journée pour une amélioration plus nette en soirée.
 

Ecoles fermées


Suite à ces intempéries, un gros éboulement s'est produit au plateau des ananas. Il n'y a pas eu de blessés mais la routes est bloquée.
 
© Facebook Vaite Bennett Chevrier
© Facebook Vaite Bennett Chevrier

Toujours à la presqu'îlle, le ministère de l'Education informe les familles que les collèges publics et privés  ainsi que le  lycée de Taravao resteront fermés, ce lundi 29 avril, en raison plus précisément de problèmes sur le réseau d'alimentation en eau potable. Des écoles primaires et maternelles sont également impactées à Faaone et Afaahiti.

Mais les parents délèves ou même les enseignants et autres employés des établissements n'ont pas été prévenus à temps de ces fermetures. "Il y a des parents qui sont venus avec leur enfants, je suis là avec un autre surveillant qu'il n'y a pas d'école aujourd'hui, "explique Hinano, surveillante au collège Sacré-Cœur à Taravao, qui est présente depuis 6h.
 

Interview

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play