Irmine Tehei relaxée pour les faits de diffamation

justice polynésie française
Irmine Tehei
Deuxième acte pour Irmine Tehei, assignée par les 4 ex employés de l’intercontinental Moorea, inquiétés il y a plusieurs mois dans une affaire de viol présumé.
Présidente de l’UFO, Union des Femmes Océaniennes. Irmine Tehei comparaissait donc pour diffamation. En préambule du procès, l’avocat de La Défense a demandé l’abandon de la procédure pour prescription des faits. 

En effet, la diffamation publique est prescrite trois mois après la diffusion des propos. Le ministère public a été en ce sens en demandant aussi l’annulation du procès. 

Interruption des débats. Finalement le président du tribunal décide de reprendre les débats. La prescription n’est pas retenue.

Et c’est finalement le soulagement pour Irmine Tehei relaxée pour les faits de diffamation, elle sera aussi indemnisée pour les frais de justice par les plaignants.
Irmine Tehei relaxée pour les faits de diffamation
Les Outre-mer en continu
Accéder au live