ISLV : le départ d'EDT laisse perplexes les usagers

énergie polynésie française
61ccb9489f601_jtf-tahaa-electricite-pad-frame-96.jpg
UNe SPL ou société publique locale va remplacer EDT pour la fourniture de courant aux Raromatai. ©Polynésie la 1ère
Aux Raromata'i, quatre communes se séparent du concessionnaire EDT après 26 ans de collaboration. Taputapuatea, Tumara'a, Huahine et Taha'a ont décidé de travailler ensemble et de former une SPL, une société publique locale, baptisée Te uira no Raromata'i. C'est une première en Polynésie, les habitants sont plutôt sceptiques.

Dès le 1er avril 2022, les abonnés à l'électricité des ISLV n'auront plus aucun lien avec EDT. C'est une nouvelle société qui prendra le relais, la SPL ou société publique locale. Mais voilà, ce changement sème le doute dans l'esprit des habitants de ces îles, notamment à Tahaa.

"En ce moment, nous n'avons qu'EDT...mais avec la commune je ne sais pas comment ça va se passer", dit Maire PONG-FAT, gérante d'un commerce de proximité.

De son côté, la commune insiste sur le fait qu'elle ne sera pas constituée en régie, bien au contraire elle passera la main à la SPL, une société qui de surcroît est  publique. 

61ccb9b4a64cd_jtf-tahaa-electricite-pad-frame-2399.jpg
Le service public de l'électricité ne sera plus assuré par EDT. ©Polynésie la 1ère

La tavana de Tahaa se veut rassurante et rappelle le caractère indépendant de cette nouvelle gestion. "C'est une fin de concession d'EDT. Ce n'est pas nous qui voulons laisser EDT ou sortir, c'est une fin de concession. Ce ne sera pas une régie", insiste Patricia AMARU, maire de Tahaa. 

Pour l'heure, ce changement historique nécessite bien des interrogations de la part des usagers, même si les communes assurent qu'une délégation de service public sera instaurée dans les semaines à venir.