Jeux du Pacifique 2023 : rififi entre les deux fédérations de boxe

boxe polynésie française
boxe
La Fédération de boxe de Polynésie française ©Sandro Ly/Polynésie la 1ère
Le torchon continue de brûler entre les deux fédérations de boxe. La Polynesian Boxing association de Tauhiti Nena et la Fédération de Boxe de Polynésie, dirigée par Ismael Tahiata. A Fautaua, ce samedi, le président de la FBP a tenu à remettre les pendules à l’heure, notamment concernant la sélection des boxeurs qui se rendront aux Jeux du Pacifique en 2023. Plusieurs clubs de sa fédération craignaient d’être écartés.

Conférence de presse ce samedi organisée par la Fédération de Boxe de Polynésie Française. Il était question de la participation des boxeurs locaux aux Jeux du Pacifique de 2023 à Honiara (Salomon). Une chose est sûre, seul le COPF (Comité Olympique de Polynésie) est habilité à décider quels boxeurs ou boxeuses représenteront la Polynésie lors de ces Jeux.

Est-ce ceux de la Fédération de Boxe de Polynésie française, dirigée par Ismael Tahiata ou ceux de la Polynesian Boxing Association de Tauhiti Nena ? Une chose est sûre, une confrontation avec les boxeurs des deux fédérations décidera qui partira aux Îles Salomon en 2023, une rencontre prévue l'année prochaine. "Du coup, on va faire revenir Tautua Dauphin et Gabriel Dauphin, qui sont en équipe de France, explique le président de la Fédération de Boxe de Polynésie, Ismael Tahiata. Ils veulent revenir pour défendre les couleurs de notre fédération."