Les avancées en matière d'e-éducation au Fenua

technologies polynésie française
Femme avec téléphone et ordinateur, libre de droit
Pour cette rentrée, toute la communauté éducative avec à ses côtés, le Pays, l’Etat, les communes et l’opérateur OPT se sont mobilisés pour faire monter en puissance l’ancrage de l’école dans le numérique. L'objectif : réduire la fracture numérique sur le Territoire.

Le matériel numérique est devenu un outil indispensable à l'apprentissage. Mais tous les élèves n’y ont pas facilement accès. Des mesures sont donc mises en place par le Pays, l'Etat, les communes, les opérateurs et les enseignes pour réduire la fracture numérique et faciliter l’accès à « l’e-éducation pour tous » dans un Territoire très fragmenté et aussi vaste que l’Europe.

Ère numérique 

La Polynésie est de plus en plus connectée. Le câble sous-marin Honotua a ouvert l’ère numérique en 2010. Natitua, en 2018 et mi-2022, ce sera le tour de Natitua sud qui va relier Tahiti à Tubuai et Rurutu. Le tout grâce à un mix de subventions publiques Etat-Pays, de crédits bancaires et d’autofinancement OPT.

Pour cette rentrée, l’e-éducation -ou co-éducation- a fait un nouveau bond en avant. À ce jour, 94% des collèges et lycées sont connectés. Pour ces établissements du second degré, le débit des connexions internet a été multiplié par 3. Il est passé de 30 MB/seconde à 100.

Nouvelles plateformes

Belle avancée aussi pour la plate-forme pédagogique « E’a Tahua natira’a » encore appelée ENT, espace numérique de travail. Après une phase expérimentale, l’ENT sera étendu cette année à tous les établissements scolaires du second degré et dans les écoles de Papeete, Pirae, Hao et Amanu.

Pour deux collèges des Australes, il faudra attendre la livraison de Natitua Sud. Cet espace numérique de travail est gratuit de la maternelle au lycée. Il offre des modules éducatifs, la possibilité de suivre des visio-conférences, des débats et aux communes et aux parents, de s’entretenir avec les professeurs et chefs d’établissements.

Autre avancée : trois nouveaux campus connectés ou archipels connectés vont voir le jour pour cette rentrée : aux collèges de Rangiroa, Taihoae, Teva I Uta. En 2023, ce sera à Tubuai. Pas besoin donc de quitter son île pour faire des études supérieures.

Capsules de la DGEE

Enfin, il faut savoir que chaque année, de nouvelles ressources pédagogiques appelées « capsules » sont produites par l’équipe audiovisuelle de la DGEE, la direction générale de l’enseignement et de l’éducation. Tous les cycles scolaires y ont accès.

Trois adresses sont à retenir pour bénéficier gratuitement des capsules pédagogiques pour vos enfants et vous :