Le bord de route, un lieu de bonnes affaires ?

économie polynésie française
Le bord de route, un lieu de bonnes affaires ?
©polynésie la 1ère

Chaque dimanche, les vendeurs ambulants font recette ! Ils font le choix des bas côté de la route plutôt que les marchés. Objectif : pour réduire les coûts, une opération gagnante vous allez le voir.

A l'Est, comme à l'Ouest de l'île de Tahiti, des marchands ambulants s'installent sur le bas côté de la chaussée pour vendre des plats polynésiens. Pua'a roti , ma'a Tahiti, poissons frais... ils trouvent toujours des acquéreurs. 

Tous les dimanches matins, des vendeurs ambulants font le bonheur des clients. 

Du poisson frais pêché entre minuit et trois heures du matin. La glacière qui conditionne une vingtaine de sachets de poissons mārara seront vides à dix heures. Teri, pêcheur de Arue a bien compris l'avantage d'être au bord de la route "ici, tu ne payes pas l'emplacement et je nourris ma famille".

Du côté de Mahina, depuis plusieurs années, Claude Ly-Sao Teriipaia plante son chapiteau au même endroit, au bord de la chaussée et n'a pas de droit de place. Chaque dimanche, il retrouve sa fidèle clientèle. Ici, tout le monde se connaît et se tutoie. Les consommateurs ne ratent pas ce rendez-vous dominical ! 

Un marché de proximité !

Pour nous, c'est plus pratique, c'est sur Mahina. On n'a pas besoin de se déplacer au centre-ville(...) les tarifs sont les mêmes qu'au marché de Papeete dit Rahera, une cliente.

Reportage de Sandro Ly et Patrick Tsing Tsing :

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live