Le Majestic Princess à quai : ses passagers préfèrent découvrir l'île plutôt que faire du shopping

tourisme polynésie française
Le Majestic Princess est arrivé ce jeudi après-midi dans le port de Papeete. Il y fera une courte escale. ©Polynésie la 1ère
Le Majestic Princess est arrivé à la mi-journée. Il signe le retour des grands paquebots de croisière dans les eaux polynésiennes. A son bord, 3600 passagers, dont 2700 touristes. Les excursionnistes sont ravis, les commerçants de la ville, un peu moins, car ces touristes ne sont pas les meilleurs clients.

Plus haut que les immeubles de la capitale, le Pacific Princess possède 20 ponts sur lesquels sont logés 2700 touristes. Ils ont débarqué cet après-midi à Papeete, la plupart ont choisi des excursions autour de l’île. Une aubaine pour les professionnels du secteur. "Je pense que c'est une bonne chose pour le secteur touristique de Tahiti, de Moorea et des autres îles aussi. Tout le monde est content de retravailler à nouveau. C'est une joie d'avoir un gros paquebot comme ça, on aura un gros débit de clients, qui vont consommer local : tour de l'île, tour du lagon...Bien avant le covid, on n'a plus rien eu depuis. Je n'ai pas travaillé pendant tout ce temps-là, et économiquement pour toutes les petites comme les grandes, c'est une bonne chose", déclare Stéphanie, une excursionniste.

arrivée Majestic Princess
Le navire est énorme. La taille des cocotiers donnent l'échelle. ©Polynésie la 1ère

Le reste des croisiéristes a profité de la halte pour se dégourdir les jambes et visiter la capitale. Bon nombre d’entre eux se sont rendus à l’office du tourisme. Patrick et sa femme, veulent découvrir la beauté et l’authenticité de l’île. "[On recherche] tout ce qu'on a entendu pour décrire une île paradisiaque, alors on espère retrouver de belles plages, une culture bien spécifique à l'île", explique Patrick, croisiériste. 

arrivée Majestic Princess
Facilement reconnaissables dans les rues de la capitale. ©Polynésie la 1ère

Une volonté commune à l’ensemble de ces touristes venus du Canada. "Ils veulent aller se baigner, ils veulent découvrir, ils programment leur déplacement sur Moorea demain. Pour l'instant pas acheter [sauf des excursions] mais plutôt découvrir", précise Vaima de Tahiti Tourisme.

La direction prise en général est celle du marché de Papeete. Voire les couleurs, sentir les odeurs, et pourquoi pas acheter. Sylvie, la femme de Patrick s’est laissé tenter une fois, par un paréo. 

Flâner mais acheter peu, c’est le profil des croisiéristes. Les artisans du marché ont l’habitude. "On ne peut pas dire que ça va, c'est moyen", constate Vetea.

arrivée Majestic Princess
Ils regardent, touchent mais achètent peu selon les artisans du marché. ©Polynésie la 1ère

Jackson, un autre artisan, n’a réalisé qu’une seule vente. Il s’y attendait. Il préfère même les visiteurs qui arrivent par avion. Et selon ses dires, les locaux et ces derniers achètent même plus que ces croisiéristes ! Toutefois, ceux-là représentent une opportunité de réaliser des ventes supplémentaires, l’espace de 3 jours, le temps de l’escale.