Les pompiers polynésiens en intervention en Gironde

pompiers polynésie française
Les pompiers polynésiens en intervention en Gironde
Haunui Vaimeho, 19 ans, est le plus jeune pompier polynésien déployé en Gironde. ©William Hiro
Les pompiers polynésiens ont commencé leurs interventions en Gironde. Pour l'heure, ils sont déployés pour éteindre les feux de tourbe, en retournant le sol.

Les pompiers polynésiens sont déployés à Hostens, en Gironde, dans le Sud-Ouest de la France. Ils soutiennent les équipes qui se battent sur le front de violents incendies qui frappent la région.

Les feux sont désormais fixés, mais pas maîtrisés, grâce à la pluie et à la fraîcheur de ces derniers jours.

Des sous-sols à 150°C

Les pompiers polynésiens sont déployés sur les feux de tourbe, des feux enterrés qui progressent sous terre, couvés dans la tourbe, un mélange de matières spongieuses issues de la décomposition de la forêt sur des milliers d'années. Les températures montent à 150°C dans le sous-sol.

La solution la plus efficace pour lutter contre ces feux est de les noyer. Une solution inenvisageable pour l'heure, compte tenu de la sécheresse dans l'Hexagone. "Le feu durera pendant des jours, des semaines voire même des mois, tant qu'il n'y aura pas des pluies intenses, qui vont éteindre le feu en profondeur", explique Jean-Luc Gleyze, président (PS) de la Gironde et du Sdis de Gironde à France Info.

Intervention des pompiers contre les feux de tourbe ©Hiro William

Au total, 650 pompiers sont toujours déployés, dont 361 pompiers européens et la vingtaine de pompiers polynésiens. Ces renforts permettent de renvoyer les pompiers métropolitains dans leur caserne, afin d'assurer leurs missions de secours à personne qui ne s'arrêtent pas avec les incendies.

20 pompiers de la Réunion et de Mayotte sont également attendus ce mardi 16 août.

Incendies liés aux dérèglements climatiques

En France, les surfaces ravagées par les incendies sont trois fois plus importantes que la moyenne annuelle des dix dernières années, et l'année 2022 bat des records dans l'Union européenne depuis le début des relevés, en 2006.

En France comme dans le monde (Pakistan, Etats-Unis...), il s'agit d'une tendance globale accentuée par les dérèglements climatiques qui entraînent des phénomènes climatiques extrêmes, fréquents et amples.