Les transports inter-îles soumis à un protocole sanitaire strict

transports polynésie française
marie stella
©Pol.1
Tous les marins du Marie-Stella 4 sont vaccinés mais pour s'assurer de ne pas propager le virus dans les îles, les membres de l'équipage se font également dépister avant chaque départ. Vendredi 27 août, les marins ont été soumis à ce protocole avant d'embarquer.

« A chaque départ, il y a un test » affirme Michel, l'un des marins. Et le bilan était "positif" ce vendredi 27 août à Motu Uta : tous les marins du Saint Xavier Marie Stella ont été testés négatifs au covid-19. 

L’équipage de la goélette est dépisté avant chaque départ dans les îles, même si tous les marins sont vaccinés. Car on le sait, si le vaccin empêche les formes graves, il n'immunise pas à 100%. Les personnes vaccinées peuvent donc être porteuses du virus, et le propager.  

Le protocole est strict mais nécessaire pour protéger le Pays. Les marins ne s'en plaignent pas, au contraire, ils trouvent pratique de pouvoir être testés directement sur leur lieu de travail. Il s'agit même d'« une volonté de leur part », atteste Heimana Salem, capitaine du navire.

Ce système a été mis en place par la société elle-même, qui a fait appel à des professionnels de santé.

Le départ de l’équipage est prévue samedi 28 août. Destination les Tuamotu. Aucun passager ne sera du voyage, seul le fret sera transporté.