Leur scolarité terminée, 8 cadets de la République bientôt en poste

police polynésie française
Les cadets République 2022
Les cadets avec les personnalités. ©Haut-commissariat
Présidée par Emilia HAVEZ, directrice de cabinet du haut-commissaire, la cérémonie de fin de scolarité de la 10e promotion des cadets de la République et de la 7e promotion des policiers adjoints en Polynésie française s’est déroulée ce vendredi matin.

C'est sur la place d’armes dans la cour du Service territorial du recrutement et de la formation de la direction territoriale de la police nationale en Polynésie française (STRF) à Papeete qu'a eu lieu la cérémonie.

Le STRF assure la formation continue et le développement des compétences des personnels actifs et administratifs de la Police nationale, la formation initiale des policiers adjoints ainsi que le recrutement et la formation initiale des cadets de la République.

Placement des cadets pour la cérémonie

Quelques mois auparavant, 8 jeunes Polynésiens ont été sélectionnés pour rejoindre le CRF le 1er septembre 2021 afin de débuter leur formation en tant que cadets de la République :


1. M. Stanley HAITI (major de la promotion)
2. M. Arii-Rau BUTSCHER
3. M. Bryans FLORENT
4. M. Kauai MARURAI
5. M. Ike MYLLE
6. M. Lenny TEAHAMAI
7. Mme Ragihei TOKORAGI
8. M. Kekaimalino TUIHANI

Programme chargé

Le programme des cadets de la République offre à des jeunes, âgés de 18 à 30 ans une formation complète de policiers adjoints de 12 mois au STRF, ainsi que d’une préparation spécifique au concours de gardien de la paix.
Au total, leur formation comprend 28 semaines au STRF, 12 semaines avec les professeurs du lycée Diadème Te Tara O Mai’ao et 7 semaines de stage à la Direction territoriale de la police nationale (DTPN).

À l’issue de leur scolarité, les cadets seront affectés au sein des services de la DTPN en qualité de policiers adjoints, pour une durée de deux années renouvelables jusqu’à six ans maximum (y compris l’année de formation).

Missions, concours...

Ils assisteront les gardiens de la paix dans leurs missions de voie publique et ils pourront aussi être chargés de l’accueil du public.
Pendant cette période, ils auront la possibilité de passer le concours de gardien de la paix qui, en cas de réussite, leur permettra d’accéder au statut d’agent titulaire de la police nationale.

La Marseillaise chantée par la cadets 2022

Ils pourront également opter pour d’autres métiers dans le domaine de la sécurité (gendarmerie, administration pénitentiaire, police municipale, sociétés privées …).

Parmi eux, Ranihei TOKORAGI. Elle intègre à partir de lundi la Direction territoriale de la police nationale, l’ancienne DSP. Et va donc assurer ses fonctions à Papeete ou Pirae. Âgée de 19 ans, elle détaille les missions et les responsabilités de son nouveau poste.

Ecoutez-la : 

 Et chez les policiers adjoints, il y a 6 nouvelles recrues. Le major de cette promotion s’appelle Tauhiti VAN BASTOLAER. Il a obtenu une moyenne de 16,5/ 20 à l’issue de ses 3 mois de formation.

Tout juste âgé de 18 ans, il explique les sacrifices qu’il a dû faire pour réussir.

 

Tauhiti va prendre ses fonctions à la police aux frontières (PAF) à partir de lundi.

Les 14 nouvelles recrues d’aujourd’hui sont affectées soit à la PAF, soit à la Direction territoriale de la police nationale. Ils vont donc travailler essentiellement sur Papeete, Pirae et Faa’a. 

cadets République 2022
Ranihei TOKORAGI intègre dès lundi la Direction territoriale de la police nationale. ©Haut-commissariat