publicité

Maltraitance animale : Dobhelp tire la sonnette d'alarme

Il est de plus en plus fréquent de retrouver dans la rue des cartons où des chiots ont été abandonnés... Sylvia de l'association "Dobhelp" tire la sonnette d'alarme sur la maltraitance animale.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • Polynésie la 1ère, Marie-Christine Depaepe
  • Publié le , mis à jour le
Chiens tabassés, torturés ou  abandonnés... Les signalements de maltraitances envers les animaux sont de plus en plus fréquents. Les cas d'abandon commencent souvent à la naissance. Ce sont des portées entières qui sont jetées à la rue ou en forêt.

Pourtant, il y a deux alternatives : l'euthanasie gratuite et la stérilisation. Sylvia de l'association "Dob help" tire à nouveau la sonnette d'alarme. "On n'en peut plus de voir certaines personnes qui se débarrassent de leurs portées de chiots. Ils les mettent dans un carton et les balancent dans la nature (...) Ils meurent dans d'horribles conditions !", confie Sylvia, en colère.

 

Interview


Une loi reconnaît que les animaux sont des "êtres dotés de sensibilité". A ce titre, les auteurs de maltraitance sont pénalement responsables. Les peines encourues vont jusqu'à 2 ans d'emprisonnement et 3 millions de Fcfp d'amende.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play