Manate Vivish : "C'est un bol d'air que nous prenons avec cette croissance des touristes"

tourisme polynésie française
Manate Vivish
Manate Vivish ©Polynésie La 1ère
Les chiffres le confirment : la saison touristique redémarre sur les chapeaux de roues. De quoi redonner le moral aux professionnels du secteur. "La période de crise est passée, nous remontons la pente", confirme le directeur général d'Air Tahiti, invité du journal télévisé.

Le tourisme se porte bien. Les hôtels de Polynésie enregistre plus de 75% de taux de remplissage au mois de juin. Il n’a jamais été aussi élevé, même en 2019…  À tel point que certains hôtels manquent de personnel. C'est le cas à Bora Bora. Barmaids, réceptionnistes, employés de ménage, ce sont les quelques postes à pourvoir urgemment dans l'un des établissements de la perle du Pacifique, qui a lancé un job dating...

L'opération a attiré 80 demandeurs d’emploi, âgés de 20 à 40 ans. Tevai en fait partie. "C'est un hôtel où nous les efféminées, nous sommes acceptées à travailler en uniforme de femme. C'est très important pour moi". 

Après deux années difficile, suite à la crise sanitaire, Air Tahiti reprend aussi des couleurs avec de très bons chiffres d’exploitation. "La période de crise est passée, nous remontons la pente. Nous avons quand même perdu 2,5 milliards de Fcfp sur les deux dernières années. Et, donc, effectivement, c'est un bol d'air que nous prenons avec cette croissance des touristes", explique Manate Vivish, directeur général de la compagnie qui était l'invité du journal télévisé, mercredi 24 août.