Mission Reko Tika sur le nucléaire : présentation des participants et des thèmes abordés à Paris

nucléaire polynésie française
Mission Reko Tika à Paris : présentation des participants et des thèmes abordés
Le Président Fritch entouré de Yolande Vernaudon et de Joël Allain. ©Polynésie la 1ère

Le Président Fritch, entouré de Joël Allain, coordonnateur de la délégation Reko Tika, et Yolande Vernaudon, déléguée polynésienne au suivi des conséquences des essais nucléaires, a présenté, ce matin la délégation Reko Tika qui participera à la table ronde sur le nucléaire, bientôt à Paris.

20 membres composeront la délégation « Reko Tika » qui participera à la table ronde sur le nucléaire à Paris, les 1er et 2 juillet, avec le président de la République…Reko Tika, c’est le nom paumotu de la délégation, traduisez : « la parole droite, vérité et justice »… Ce matin, le président Edouard Fritch a évoqué, sans trop entrer dans les détails, les thèmes retenus par la délégation pour cette table ronde. 3 thèmes bien spécifiques seront abordés. Le 1er juillet, il sera question de l’histoire sur la mémoire. Le 2 juillet, les débats se porteront sur les conséquences sur la santé, en matinée et les impacts environnementaux, dans l’après-midi…

Mission Reko Tika à Paris : présentation des participants et des thèmes abordés
©Polynésie la 1ère

 

Le choix des thèmes s'est fait à partir de "4 ateliers qui ont chacun apporté sa contribution. Au terme de tous nos travaux, nous sommes arrivés à un consensus global sur les doléances à présenter à la table ronde et aux objectifs recherchés au travers de ces requêtes. Vous comprendrez que nous en réservons la primeur à nos hôtes parisiens", a expliqué ce matin le président Fritch. Lequel a regretté que "les associations Moruroa e Tatou et 193 n’aient finalement pas voulu se joindre à nous...

Les revendications qu’elles portent de longue date sont évidemment légitimes et ont leurs sens. Je reste convaincu que la politique de la chaise vide est inefficace. Mais, grâce à notre esprit océanien, je ne désespère pas qu’un jour prochain, nous puissions à nouveau nous asseoir autour de la table et s’élever pour faire converger nos forces et nos convictions sur ce sujet du nucléaire".

Mission Reko Tika à Paris : présentation des participants et des thèmes abordés
©Polynésie la 1ère

 

A la question de savoir si cette rencontre avec le président de la République devait ou non se faire à Paris, Edouard Fritch a indiqué que "la question du lieu n’est pas déterminante sur nos chances de réussite. La vérité ne dépend pas du lieu de réunion. La vérité n’a pas de frontière. Elle dépend de la bonne volonté des hommes."

Dans la capitale, la question de la révision de la liste des maladies radio-induites sera aussi à l’ordre du jour.

A ce propos, Edouard Fritch répond à Caroline Farhi :

Edouard Fritch

 

Le président Edouard Fritch et son équipe prendront l’avion ce soir pour Paris. Le reste de la délégation s’envolera dimanche soir.

 

Les membres de la mission

Des personnalités connues, issues du monde politique, le président Edouard Fritch, Sylvana Puhetini, vice-présidente de l’Assemblée, Tepuaraurii Teriitahi, présidente du groupe Tapura à l’Assemblée, les 4 parlementaires (Maina Sage, Nicole Sanquer, Lana Tetuanui et Teva Rohfritsch). Les maires de Arue, Rikitea et Hao. Les représentants du Cesec seront également de la partie, avec son président Eugène Sommers. Patrick Galenon qui représentera le collège des salariés et Patrick Bagur pour les patrons. Sur le plan associatif, il y aura Yannick Lowgrenn de l’association Tamarii Moruroa, Winiki Sage pour la FAPE, la fédération des associations de protection de l’environnement, Patricia Grand, vice-présidente de la ligue contre la cancer, Michel Arakino, ancien travailleur à Moruroa, Joel Allain, coordonnateur de la délégation et Yolande Vernaudon, pour la direction du suivi et des conséquences des essais nucléaires…