Mouvement social du 17 mars : "en grève ou on crève"

social polynésie française
Conférence Grève intersyndicale
Mouvement social en solidarité au mouvement national le 17 mars 2022. ©Heipua Teuira
Un préavis de grève a été déposé par une intersyndicale composée de six syndicats. Elle dénonce le coût de la vie de plus en plus élevé. Le rassemblement est prévu le 17 mars 2022.

Tous mobilisés pour la grève de ce jeudi 17 mars, c'est le mot d'ordre des syndicats : CGT, UNSA Education, UNSA fonction publique, A ti'a i mua , O oe to oe rima et UNSA fenua. 

Un mouvement qui aura lieu un jour après la grève nationale prévue le 16 mars. Dans un communiqué, l’intersyndicale évoque toutefois des motifs liés à des problématiques locales :

● le rejet d’une taxe supplémentaire appelée « TVA sociale » qui va aggraver encore la cherté de la vie ;
● la demande d’un bilan d’utilisation de la CST créée en 1995 et l’engagement d’un retour progressif de la CST aux taux précédents après une période fixée ;
● le gel de l’ITR et la mise en place d’un dispositif de compensation pour partir à la retraite

Dimitri Pitoeff, membre du conseil d'orientation et de suivi des retraites et du syndicat A ti'a i mua, dénonce "la situation économique n'est pas bonne et la contribution pour la solidarité va augmenter les prix". Ce qui selon lui, mettra plus de 80% des ménages en difficulté.