Onati doit rétablir le réseau Vodafone à Huahine et Raiatea

télécoms polynésie française
Vodafone contre Onati
Patrick Moux est satisfait de la décision du tribunal du commerce. ©Polynésie la 1ère
Vodafone a eu gain de cause contre Onati au tribunal du commerce. Fin 2021, Onati mettait fin à la convention d'itinérance avec Pacific Telecom. Un "abus de position dominante" selon Patrick Moux.

La décision a été rendue ce matin par le tribunal du commerce : après l'avoir coupé depuis le 3 janvier, l’opérateur historique du territoire doit rétablir dès ce vendredi le réseau Vodafone sur Huahine et Raiatea, sous peine d'astreinte de 100 000 cfp par jour de retard.

"Sentiment de joie mais surtout de justice rendue par rapport à nos 138 000 abonnés qui, du jour au lendemain, ont été coupés de Huahine et Raiatea de manière très injuste. Concrètement, dès que nous recevons le jugement, on le fait notifier par huissier de justice à Onati et dans la minute, ces derniers doivent remettre le service", explique Patrick Moux, directeur de Pacific Mobile Télécom.

Fin 2021, Onati (Vini) avait décidé de ne pas renouveler son contrat d’itinérance avec Vodafone, sur ces deux îles. Du côté d’Onati, on parlait de fin de prestation de service, du côté de Pacific Mobile Télécom (Vodafone), on évoquait une résiliation sans préavis.

©polynesie