Ono'u 2021 de retour, pour une édition 100% made in Tahiti

art polynésie française
Ono'u 2021 de retour, pour une édition 100% made in Tahiti
©Ono'u
Un kaveu de Rangiroa aux reflets turquoises posé sur un tissu de tapa fidjien orangé... Une nouvelle fresque réalisée par deux artistes talentueux. Elle marque le retour du festival ONO’U après deux années d’absence causées par la crise du Covid.

Issue d’une collaboration artistique exceptionnelle entre l’artiste lyonnais KALOUF et l’artiste tatoueur polynésien RAVAGE, l’oeuvre a été inaugurée en présence du ministre du logement Jean-Christophe Bouissou et du directeur de l’OPH, Moana Blanchard, mardi dernier et signe le retour du festival ONO’U après deux années d’absence causées par la crise du Covid.

ONO'U 2021 : fresque
©ONO'U

« Dans la continuité de la démarche que nous avions déjà engagée avec l’OPH et le ministère du logement en 2019 pour favoriser l’accès à l’art et la culture dans nos quartiers, j’avais à coeur de revenir avec ce nouveau projet de fresque ONO’U pour la résidence des hauts du Tira. Les habitants étaient heureux de nous retrouver et je trouvais que c’était une belle occasion d’annoncer non seulement notre retour mais surtout de leur dire que nous ne les oublions pas » explique l’organisatrice Sarah Roopinia.

Une fresque qui présage de magnifiques réalisations à venir, à quelques jours du lancement officiel du festival ONO’U 2021 qui dévoile cette année un nouveau format 100% local composé de deux temps forts.

ONO'U 2021 : fresque
©ONO'U 2021 : fresque

 

La première partie « murale » du festival se tiendra du 19 au 25 novembre sur le site de Vaitavere en partenariat avec la commune de Punaauia, où 5 artistes locaux, parmi lesquels Heiarii Metua (aka RIVAL), RAVAGE et Pierre MOTAHI relèveront le défi technique de peindre en une semaine un projet mural XXL de plus de 600m2 sur le gunitage du cimetière.

La seconde partie du festival, encore inédite et uniquement composée de sculptures, se poursuivra du 3 au 7 décembre 2021, dans les jardins du Parc Paofai et de la Maison de la Culture.

 

« En complément des fresques murales déjà existantes à Papeete, je voulais continuer d’innover et nous dépasser en inaugurant le parcours des premières sculptures urbaines de « coeurs de Tahiti ».

Sarah Roopinia

Une nouveauté 100% made in fenua, depuis sa conception 3D à sa réalisation artistique, qui permettra d’enrichir l’offre culturelle et touristique proposée aux visiteurs et résidents de Tahiti, mais aussi de valoriser les compétences pluridisciplinaires et la créativité de jeunes talents locaux professionnels ou émergents. 

Grâce au soutien de la mairie de Papeete, du service des parcs et jardins et de la maison de la culture, 3 sculptures de coeur pourront être réalisées et servir de grand support d’expression aux artistes locaux Richard BARRI, Sarah VIAULT et TEVAITE.

« Ce sont trois talents à fort potentiel que j’estime autant pour leurs qualités humaines qu’artistiques et auxquels je souhaitais confier la création des premiers coeurs Feti’i, Natura et Moana, poursuit Sarah. Mais ce n’est qu’un début car d’autres sculptures urbaines de très grand format, issues de collaborations locales et internationales cette fois-ci, et utilisant des techniques mixtes et diverses allant de la 3D, au recyclage plastique, ou encore à la pierre et au métal, sont déjà en cours de conception et de préparation pour le prochain ONO’U.»