publicité

Les perles étaient cachées dans des soutiens-gorge

Les douaniers ont saisi près de 900 perles volées, le soir du 31 décembre 2018. Deux employées chinoises d’une ferme perlière ont été contrôlées alors qu’elles s’apprêtaient à regagner leur pays d’origine.

© Douanes
© Douanes
  • Polynésie la 1ère, avec communiqué
  • Publié le
Deux greffeuses d’huîtres perlières chinoises sont accusées d’avoir volé des perles de grande qualité et de très haute valeur à la ferme perlière qui les employait.

Elles ont été contrôlées par des agents de la brigade des douanes de Faa'a, le 31 décembre 2018, peu avant minuit, alors qu’elles allaient regagner leur pays d'origine via le Japon.

Les agents, mis sur la piste par un signalement de la direction de la police aux frontières (PAF),ont alors procédé à une fouille des deux femmes. L’une d’entre elle dissimulait 561 perles et 27 keishis dans ses sous-vêtements, l’autre avait caché de la même manière 346 perles.

Les perles ont été saisies ; elles seront prochainement estimées par un expert.

Le propriétaire de la marchandise a porté plainte pour vol ; une dénonciation des faits au Parquet est en cours.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play