Plus de 2 000 personnes défilent contre la vie chère et la taxe sociale

social polynésie française
manifestation contre vie chère
Plus de 2 000 personnes dans la rue, selon les observateurs. ©Polynésie la 1ère
Succès de la marche contre la vie chère et la nouvelle taxe sociale bientôt appliquée. Plus de 2 000 personnes sont descendues dans les rues pour manifester leur désaccord avec la situation inflationniste et les mesures gouvernementales.

 "Non à la TVA sociale !" C'est le slogan maintes fois scandé par les manifestants qui ont marché depuis la place Vaiete jusqu'au haut-commissariat ce matin. Plus de 2 000 personnes participent au cortège.

chanson contre vie chère ©Polynésie la 1ère

Les syndicats y sont fortement représentés. Dans les rangs, A tia i mua/ UNSA Education, Unsa fonction publique, CGT et O oe to oe rima. Sans compter les anonymes, les "petits" dont les revenus ne cessent d'être grignotés par un coût de la vie en constante augmentation. "J'attends de cette grève qu'il y ait un équilibre par rapport à la cherté de la vie", déclare une manifestante. Une autre, retraitée de l'Education, estime que "bien entendu les retraités sont impactés, leurs pensions ne sont pas très élevées". Une autre cible nos dirigeants : "ce gouvernement continue de nous taxer, ça suffit !", lance-t-elle.

Micro-trottoir

Car cette marche est aussi dirigée contre le gouvernement. "Nous luttons contre la cherté de la vie, aujourd'hui c'est une réalité et on veut alerter le gouvernement. Cette taxe [sociale] tombe vraiment mal. La façon d'opérer, c'est trop. On n'est pas contre, on peut revoir la copie, c'est tout ce qu'on demande", précise Diana Yieng Kow, secrétaire générale UNSA Polynésie française.

Diana Yieng Kow

Une fois devant le haut-commissariat, une délégation a été reçue par le représentant de l'Etat.

manifestation contre vie chère
La délégation des manifestants reçue au haut-commissariat. ©Polynésie la 1ère