Pour les Verts, la transition écologique et le préjudice nucléaire priment

élections polynésie française
Jacky Bryant, secrétaire général de Heiura les Verts ©Polynésie la 1ère
Quel est le programme du parti Vert polynésien pour la prochaine élection présidentielle ? Jacky Bryant, secrétaire général de Heiura les Verts, a présenté ses priorités écologiques ce matin...

Jacky Bryant, secrétaire général de Heiura les Verts, a convoqué la presse samedi 5 mars 2022. L’objectif : présenter les intentions de son parti à la prochaine élection présidentielle.

Jacky Bryant avec la presse, samedi 5 mars 2022. ©Polynésie la 1ère


Comme à l’accoutumée le parti polynésien soutient le groupe Europe Ecologie les Verts mené par Yannick Jadot. Sur le plan local, Jacky Bryant veut mettre en avant une transition écologique réfléchie, en particulier le développement d’une énergie qui viendrait du fond de nos océans. Il en parle au micro de Mélissa Chongue :

Sur le plan économique, le parti souhaiterait que la Polynésie utilise la Socredo comme organisme financier plutôt que l’Agence française de développement.

Le secrétaire général espère également une meilleure reconnaissance des préjudices vécus par les victimes des essais nucléaires.

Le nucléaire, il en est justement question en ce moment avec cette nouvelle étape dans le projet de centre de mémoire sur les essais nucléaires : le ministre de la Culture et ses collaborateurs ont reçu une délégation du ministère de la Culture national. Ensemble, ils ont pu aborder avec les équipes du ministère local des aspects techniques du projet, « dans une démarche de transparence des informations et de réappropriation de l’Histoire », précise le communiqué. Cela est passé par exemple par « l’importance de l’utilisation des langues polynésiennes » dans la structure de ce centre qui doit donc voir le jour à Papeete.