publicité

Le premier French Bee s'est posé à Tahiti

Il était 5h05 quand l'avion de French blue s'est posé à l'aéroport Tahiti Faa'a. 327 passagers ont participé au vol inaugural de la compagnie à bas coût.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère, Elodie Largenton
  • Publié le , mis à jour le
L'Airbus a décollé depuis l'aéroport d'Orly et a fait une escale à San Francisco. Un accueil particulier a été réservé aux voyageurs à leur arrivée à Tahiti. Pour des raisons de sécurité car l'A350-900 de French Bee s’est posé de nuit,  il n’y a pas eu de water salute comme le veut la tradition, cette cérémonie des pompiers qui accueillent un nouvel appareil en lançant des jets d’eau au-dessus de l’avion. Pour autant les passagers ont tout de même été choyés avec des danses et de la musique dans le hall de l’aéroport.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère

De nombreux passagers, qui sont en réalité des invités, accompagnés de tours opérateurs et journalistes, ont assisté à la bénédiction du Père Christophe et le orero de la chef de troupe Marguerite Lai. Nicole Bouteau, la ministre du Tourisme était présente, ce samedi matin, pour accueillir l’équipe de French Bee. Parmi l'équipage, Jean-Paul Dubreuil, président du conseil de surveillance du groupe. Il a annoncéavoir vendu déjà 40 000 billets pour ces prochains mois et s'est félicité d’avoir embauché du personnel local.

De son côté, Marc Rochet, le président de la compagnie French Bee a vanté les mérites de l’Airbus choisi pour desservir Tahiti. "La compagnie fait moins cher, mais sans oublier la qualité", a t-il déclaré. La petite sœur d'Air Caraïbes veut d'ailleurs s'attaquer à Air France et Air Tahiti Nui... Les deux compagnies aériennes historiques qui se partageaient jusqu'alors le très long courrier. Marc Rochet, président de French Bee, espère conquérir très rapidement des parts de marché avec ce nouvel modèle économique.

Interview


Notre journaliste a pu monter dans l’avion, à première vue, ça a l’air confortable même s'il risque tout de même d’y avoir un petit problème pour les grands gabarits et les personnes en surpoids. En effet, les sièges en classe éco ne sont pas bien larges.

Plusieurs membres du gouvernement ont participé à la première arrivée de French Bee. Mercredi, cette nouvelle concurrence pour Air Tahiti Nui a été évoquée lors du conseil d'administration de la compagnie aérienne. A la fin de l'année, c'est United Airlines qui débutera des rotations entre San Francisco et Tahiti. Les administrateurs d'ATN ont examiné les comptes annuels 2017 et le business plan 2018-2026 en prenant en compte de ces nouveaux éléments.

Le premier French Bee s'est posé à Tahiti
Le premier French Bee s'est posé à Tahiti
Mélinda Bodin : Présidente de l'association des hôtels de famille de tahiti et ses îles
Mélinda Bodin : Présidente de l'association des hôtels de famille de tahiti et ses îles

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play