Raivavae : les petits poissons de la discorde

économie polynésie française
61ac1ebca18cd_jt-entrepreneur-vente-poissons-pad-frame-2249.jpg
Fififi à Raivavae ©AT
Les poissons de Raivavae sont au cœur d'un conflit entre l'association de protection de l'île et un commerçant de poissons d'aquarium qui vient de lancer son activité.

La commercialisation de poissons d'aquarium fait polémique à Raivavae, aux Australes. Un conflit a même éclaté récemment entre, Tetupu Tumarae, un jeune entrepreneur de Tahiti dont le père est originaire de l'île et l'association « Paruru ia Raivavae ».

Alors que l'entreprise doit effectuer sa première livraison, les petits poissons que le jeune homme fait venir de Raivavae, ont été retenus sur place. Au total, 12 cartons de poissons n'ont pas pu être envoyés. L'association de l'île considère cette activité comme du pillage : « Il avait déjà fait ça avec des bénitiers. Il est venu et a extrait des bénitiers pour les envoyer sur Papeete. Aujourd'hui, il est de retour mais pour autre chose encore, s'indigne Naea Teehu, membre de l'association. »

Tetupu a travaillé 10 ans dans une société spécialisée dans les aquariums. Il a aujourd'hui décidé de lancer son activité avec une patente et l'autorisation du maire de l'île : « J'ai eu l'autorisation de la DRM, j'ai eu tous les papiers qu'il faut. J'ai le droit de pêcher et d'exporter ces poissons, explique-t-il. »

Les gendarmes et la mairie ont dû intervenir à l'aéroport en tant que médiateurs. 

©polynesie