Réunion du Tapura avant la révision de l’amende pour non-respect de l’obligation vaccinale

tapura polynésie française
Réunion du Tapura avant la révision de l’amende pour non-respect de l’obligation vaccinale
Réunion du Tapura avant la révision de l’amende pour non-respect de l’obligation vaccinale ©polynesie La1ere
A la veille de la modification de la loi de pays visant à réduire de 175 000 à 80 000 francs l’amende pour inobservation de l’obligation vaccinale, des voix dissonantes de font entendre dans la majorité.

Alors que l’épidémie de omicron atteint son pic et que la hausse des hospitalisations se poursuit, des élus de la majorité souhaitent abroger la loi sur l'obligation vaccinale.

Lana Tetuanui et d'autres représentants des Raromata'i font partie des frondeurs. La sénatrice a déposé un amendement en ce sens à la veille de la modification de la loi débattue ce mercredi à l'Assemblée de la Polynésie.

Le président Edouard Fritch a saisi l’occasion du conseil politique du Tapura Huiraatira réuni mardi après-midi à la Présidence pour resserrer les rangs at appeler à voter la réduction de l’amende.

L'éclairage de Stéphane Ratinaud au sortir du conseil politique :