Séjourner sans payer en échange de menus travaux, le principe du glamping de Tikehau

tourisme polynésie française
glamping Tikehau
Le concept a déjà séduit quelques dizaines de woofers en quête de séjour dans les îles peu onéreux. ©Polynésie la 1ère
A 49 ans, Turia Bernard est une entrepreneuse pas comme les autres. Sur le terrain familial, elle ne tient pas une pension, mais un glamping... le seul de l'atoll. Une activité d'hébergement basée sur l'échange.

Comment passer des vacances sur une île sans avoir à débourser trop d'argent ? A Tikehau, c'est possible grâce au glamping, un concept lancé par Turia Bernard, revenue sur son île en 2019.

Chaque semaine, elle reçoit des woofers impatients de vivre cette expérience basée sur le principe du donnant-donnant. "C'est un échange de bon procédé, sans échange d'argent, je te reçois et toi, tu me donnes quelque chose. C'est un concept bien adapté à la Polynésie, parce qu'on est les champions de l'hospitalité", explique Turia, gérante de Tikehau Glamping.

glmaping Tikehau
La fabrication de toilettes sèches. ©Polynésie la 1ère

Les woofers qu'elle loge travaillent sur de petits projets comme par exemple la fabrication de toilettes sèches, le tressage de niau, le ramassage de cocos, l'accueil des clients, la préparation des bungalows...Ils sont ravis.

glamping Tikehau
Le tressage, un des petits travaux demandé par la propriétaire des lieux. ©Polynésie la 1ère

Dans le prolongement de la cocoteraie de Turia, les feo (récifs fossilisés) ont été nettoyés, ce qui permet d'offrir un potentiel de campement supplémentaire.

Regardez le reportage de Maruki Dury :