Tatouage : 25 pigments de couleurs désormais interdits

art polynésie française
séance de tatouage
©Polynésie.1
25 pigments de couleurs utilisés pour les tatouages, qui contenaient des substances cancérigènes, sont interdits à partir du 4 janvier 2022. L'impact est moindre en Polynésie, car la tendance est au noir.

Les institutions de l’Union européenne ont voté l’année dernière une loi interdisant l’usage de 25 pigments de couleurs utilisés pour les tatouages, contenant des substances cancérigènes. Cette loi entre en vigueur à partir du 4 janvier 2022.

L'interdiction concerne certains éléments chimiques des encres de couleurs. Toutes les encres de tatouage ne sont pas totalement bannies, mais les prix pourraient néanmoins changer.

Quelles conséquences ? 

En Polynésie française, les fournisseurs d’encres et les tatoueurs ne s'inquiètent pas puisque les couleurs ne représentent qu’un tout petit marché, indique l'un d'entre eux. Au fenua, la tendance est au noir. En revanche, les tatoueurs du reste du monde sont davantage impactés car, à l'international, les tatouages en couleurs sont à la mode.

Selon Teva Lot, fournisseur d’encre en Polynésie, la responsabilité revient d'abord au tatoueur, qui doit rester vigilant face aux évolutions de la règlementation. 

En Polynésie, c’est le centre de l’hygiène et de la salubrité publique qui est en charge de superviser les encres de tatouages importées au fenua.