Toussaint, un hommage toujours fort en Polynésie

religion polynésie française
toussaint
©Pol.1
En ce 1er novembre - jour férié - nous célébrons la Toussaint. Un hommage toujours fort en Polynésie, bien plus qu'en métropole. Mais attention, il ne s'agit pas de la fête des morts !

La Toussaint est, comme son nom l'indique, la fête de tous les Saints. Une célébration catholique qui honore celles et ceux qui ont été témoins du Christ. Le jour des morts est célébré le jour suivant, c'est-à-dire le 2 novembre.

Nuance

Père Abraham était l’invité du journal télévisé le 31 octobre. Il explique la nuance entre les deux commémorations : 

Ce que nous allons célébrer demain [le 1er novembre, ndlr], ce n’est pas la fête des morts. C’est la fête des vivants. C’est la Toussaint : c’est la fête de Dieu qui est saint, et qui veut que tout être humain participe à sa sainteté. Les saints, c’est ceux qui ont vécu. 

Père Abraham


Le 2 novembre, lendemain de la Toussaint, sont célébrés les « morts ». Un jour particulier cette année puisque rappelons-le, 636 personnes ont trouvé la mort suite à la pandémie de covid-19.

Père Abraham s'est adressé à toutes les familles endeuillées :

À Faa’a, j’ai enterré 40 covidiens. Parfois nos mots sont pauvres pour illustrer quelque chose de douloureux. Ce dont les familles ont besoin, c’est la présence.

 

Un passage de la vie

Et de rappeler avec sagesse que « la mort n'est qu'un passage. (...) L'on passe nécessairement par la mort. Elle ne doit pas nous faire peur. » 

La célébration des morts est chère au coeur des Polynésiens. Ils prennent tous les ans le soin d'embellir les tombes de leurs défunts aimés, à coups de pinceaux et de balais... Et de plusieurs bouquets de fleurs !