publicité

Trop de morts sur les routes en Polynésie

En moyenne, 24 personnes sont tuées sur nos routes cahque année. En 2018 les autorités s'attendent à pire compte tenu de l'hécatombe enregistrée depuis le 1er janvier.

© Facebook / Tino Lenoir/ Allo qui sait quoi ?
© Facebook / Tino Lenoir/ Allo qui sait quoi ?
  • Polynésie la 1ère, IR
  • Publié le , mis à jour le
"On est à la moitié de ce qui se passe en une année", c'est le constat de Nino Bonis, le délégué à la sécurité routière auprès du procureur. Il y a deux raisons principales à ce constat selon Nino Bonis, c'est d'abord le facteur malchance, mais surtout, un relâchement au niveau du comportement des conducteurs. La prévention routière se résume pour lui en trois mots : répéter, répéter et répéter.

Il reconnaît que la prévention a atteint ses limites et qu'il faut une répression sévère.
Nino Bonis délégué à la sécurité routière auprès du procureur


Il faut tout simplement respecter le code de la route. Le capitaine Sylvain Vigneux prône aussi une répression forte. L'officier adjoint en charge de la sécurité routière souligne des fautes de comportement ainsi que les facteurs alcool et stupéfiant qui restent pour lui, déterminants. 
 

Capitaine Sylvain Vigneux


 

Trop de morts sur les routes en Polynésie
Dominique Bonis, directeur de la prévention routière

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play