L'Asie en proie aux catastrophes naturelles

catastrophes naturelles polynésie française
Séisme à Taïwan, 18 septembre 2022. ©Google
Un séisme de magnitude 6,9 est survenu dimanche à Taïwan. Le tremblement de terre aurait fait vingt morts. Pendant ce temps, le puissant typhon Nanmadol frappe le Japon...

Le séisme est survenu à Taïwan, en Asie, à près de 11 000 kilomètres de la Polynésie, peu après 14h44 heures locales (vers 21h samedi 17 septembre heure de Tahiti). L'épicentre du tremblement de terre a été localisé à environ 50 km au nord de la ville de Taitung, à une profondeur de dix kilomètres, a précisé l'USGC. 

La puissance du séisme avait été évaluée à 7,2 par l'USGS qui l'a ensuite rétrogradée à 6,9. Il aurait été d'une magnitude de 6,8 selon le bureau météorologique taïwanais.

L'agence météorologique japonaise et le centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique ont émis une alerte tsunami peu après le séisme. Ils ont publié quelques heures plus tard un communiqué affirmant qu'il n'y avait plus de menace de hautes vagues.

Victimes

L'Agence nationale des sapeurs pompiers de Taïwan a déclaré qu'une personne avait été tuée par la chute de machines dans une cimenterie de la ville de Yuli, située à proximité de l'épicentre. Au total, le tremblement de terre aurait fait vingt morts.

Selon le ministère de la Santé, 79 personnes ont soit demandé un traitement médical, soit été envoyées à l'hôpital.

Dans la ville de Yuli, un bâtiment dans lequel se trouvait un commerce de proximité au niveau du rez-de-chaussée s'est effondré.

Premières images

Des vidéos de l'agence taïwanaise Central News Agency montrent des habitants paniqués se précipitant à l'extérieur de bâtiment qui s'effondre dans un épais nuage de poussière. La compagnie ferroviaire Taiwan Railways Administration (TRA) a fait état du déraillement d'un train en gare de Hualien, après la chute d'un bloc de béton qui s'est détaché lors du séisme. 

Des photos publiées par l'agence taïwanaise montrent six wagons du train penchés dans la gare. TRA, qui a précisé que vingt passagers se trouvaient à bord, n'a fait état d'aucune blessé. La secousse a également été ressentie dans la capitale Taipei et dans la ville de Kaohsiung, située au sud-ouest. 

La présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a exhorté la population à être vigilante face à un risque de répliques. "L'approvisionnement en eau et en électricité dans certaines zones est également affecté par le tremblement de terre", a-t-elle écrit sur Facebook, soulignant que les secours sont à pied d'œuvre.

La veille, un tremblement de terre de magnitude 6,6 avait frappé la même région et plusieurs secousses ont suivi. Celle de dimanche est cependant la plus forte. Le Centre chinois des réseaux sismiques a indiqué que des secousses ont été ressenties dans les régions côtières, notamment à Fujian, Guangdong, Jiangsu et Shanghai.

Taïwan et ses environs sont régulièrement frappés par des séismes du fait de leur localisation près de la jonction entre deux plaques tectoniques. Le tremblement de terre le plus meurtrier jamais enregistré à Taïwan, d'une magnitude de 7,6, s'est produit en septembre 1999 et a fait plus de 2 400 morts.

Au même moment, au Japon...

Le puissant typhon Nanmadol a atteint dimanche 18 septembre la côte sud-ouest du Japon, alors que les autorités recommandaient à des millions de personnes de se mettre à l'abri de vents violents et de pluies torrentielles. 

Le typhon a provoqué des rafales atteignant 234 km/h.

La chaîne de télévision publique NHK, qui compile des informations fournies par les autorités locales, a déclaré que plus de sept millions de personnes avaient reçu comme recommandation pressante de se rendre dans des abris ou de se réfugier dans des bâtiments solides. "Veuillez rester à l'écart des endroits dangereux et évacuer si vous ressentez le moindre danger", a tweeté le Premier ministre Fumio Kishida après avoir convoqué une réunion du gouvernement. "Il sera dangereux d'évacuer la nuit. Mettez-vous en sécurité tant qu'il fait encore jour", a-t-il ajouté.