Vini vs Vodafone : friture sur toutes les lignes

télécoms polynésie française
61cbd492bdb98_41a08e63-51c5-4465-b713-0b3722a80278.jpg
Thomas Lefèbvre Segard, directeur général d'Onati-Vini. La communication est brouillée entre sa société et Vodafone. ©Polynésie la 1ère
Vini riposte à l'offensive de ses concurrents. Cette fois-ci, l'opérateur historique a annoncé que le contrat d'itinérance nationale le liant à Vodafone allait cesser cette semaine à Raiatea et Huahine. Là-bas, les clients Vodafone risquent d'avoir de la friture sur leur ligne.

Entre Onati-Vini et Vodafone-PMT, la guerre des ondes se déplace dans les îles de Raiatea et Huahine. Cette fois-ci, Onati passe à l'offensive en annonçant que le contrat d'itinérance nationale qui le lie à Vodafone va cesser en cette fin d'année.

En d'autres termes, "Vodafone a installé ses propres antennes sur ces 2 îles. A partir de ce moment, le contrat d'itinérance nationale n'a plus lieu d'être", explique Thomas Lefèbvre Segard, directeur général d'Onati et ex-directeur général de...Vodafone.

Service dégradé 

Conséquence, à partir du 3 janvier 2022, les abonnés de Vodafone qui habitent loin de ses pylônes, ne pourront plus bénéficier du service de Vini puisque Vodafone a installé ses propres pylônes. Thomas Lefèbvre Segard précise que "sur ces 2 îles, les clients [de Vodafone] vont continuer à téléphoner mais sur le réseau de Vodafone. Il n'y aura pas de rupture de service, mais il sera quelque peu dégradé". En fait, "là où Vodafone ne sera pas présent, le réseau de Onati-Vini ne couvrira plus ces zones-là".

Cette situation pourrait se répéter sur l'île de Tahaa.