publicité

Un Polynésien futur cadre de la pénitentiaire

Ils sont trois Polynésiens sur 52 élèves officiers à l'ENAP, l'école nationale d'administration pénitentiaire, et ils se forment pour être les futurs cadres des centres pénitentiaires de France.

Un Polynésien futur cadre de la pénitentiaire © Polynesie1ere
© Polynesie1ere Un Polynésien futur cadre de la pénitentiaire
  • Par webmaster
  • Publié le , mis à jour le
L'établissement accueille depuis quelques mois des étudiants polynésiens. A l'issue de leur formation, ils intègreront la nouvelle prison de Papeari. Parmi eux Mike Lee, il a 30 ans, et il veut devenir, lieutenant pénitentiaire. Portrait d'un futur officier polynésien, signé Gervais Nitcheu et Olivier Duflo.

Un Polynésien futur cadre de la pénitentiaire
Un Polynésien futur cadre de la pénitentiaire

 

Sur le même thème

  • prison

    Bientôt un transfert des détenus marquisiens à Nuku Hiva ?

    C'est un souhait du directeur du plus petit centre pénitencier de France, situé à Nuku Hiva, aux Marquises. Ramener les détenus marquisiens de Tahiti, près de leurs familles. Il en a fait part à la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, lors de sa visite.

  • prison

    Il y a la prison "modèle" et puis il y a Nuutania

    Samedi 20 juillet 2019, la Ministre de la justice a visité Tatutu et Nuutania. L'occasion pour Nicole Belloubet de se rendre compte du grand écart qui sépare le Centre de détention de Papeari à celui du Centre pénitentiaire de Faa'a.

  • prison

    Prison de Nuutania : un peu moins pire qu'avant

    Alors que la ministre de la justice, Nicole Belloubet, s'apprête à visiter tous les centres de détention de Polynésie, où en est la prison de Nuutania ? Censée être désengorgée depuis l'ouverture de Tatutu, elle garde malgré tout un taux d'occupation de 152% et un état vétuste.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play