Pour la justice, Gaston Flosse reste président du Tahoeraa

gaston flosse tahiti
Gaston Flosse "indétrônable" !
©Polynésie 1ère
Ce matin, la justice n'a pas reconnu l'incapacité de Gaston Flosse à gouverner après sa condamnation le 23 Juillet 2014 à 3 ans de privation de ses droits civils et civiques. La demande du président du Pays, ex-président délégué du parti orange, Edouard Fritch, est donc rejetée.
"C'est une excellente décision!", dixit l'avocat du Tahoeraa, Vincent Dubois. Après 3 renvois, le tribunal des référés a tranché : aucun administrateur judiciaire ne sera nommé pour remplacer Gaston Flosse. Edouard Fritch a perdu son titre de président délégué du Tahoeraa au cours de la procédure, le 1er septembre dernier, ce qui lui enlève sa "légitimité" de plaignant.
D'autre part, la justice rappelle qu'aucune loi n'interdit à un citoyen condamné à une peine d'inéligibilité de présider une association de parti. Le tribunal des référés n'a donc pas retenu les articles du Tahoeraa qui exigent que "ses membres soient inscrits sur une liste électorale" (article 1) et que "le président du parti représente l'association en justice" (article 23).
Interrogé sur cette décision de justice, le chargé de communication du président du Pays Jérôme Jeannot a déclaré : "On s'en fiche, c'est de l'histoire ancienne !"
Gaston flosse préside le Tahoeraa depuis 1977. L'affaire sera jugée sur le fond au tribunal administratif.
Pour la justice Gaston Flosse reste président du Tahoeraa - Natacha Szilagyi / Patita Savea

Ecoutez Vincent Dubois, avocat du Tahoeraa :
Pour Gaston Flosse, cette décision du tribunal ne le surprend pas du tout. De même qu'il ne doute pas de l'avenir de son parti, bien que l'issue de l'élection municipale partielle de Papara n'a pas été favorable à la candidate du Tahoeraa.

Ecoutez-le au micro de Natacha Szilagyi :
Interrogé, Edouard Fritch déclare qu'il "prend acte" de la décision du juge :