Préavis de grève chez Carrefour : "Le droit de grève sera respecté, le droit au travail, je l'espère également"

social tahiti
Carrefour / Centre commercial
©Polynésie la 1ère

L'intersyndicale des quatre magasins Carrefour rencontrera la direction du groupe lundi 21 décembre. "Quelque soit l'issue des négociations, nous sommes motivés et nous assurons le service", affirme la directrice du groupe Wane.

L'intersyndicale des quatre magasins Carrefour rencontrera la direction du groupe, lundi 21 décembre dans la matinée. L'intersyndicale est composée de la CSTP / FO, Otahi, CSIP, O oe to oe rima et A tia i mua, et appelle à la grève à partir du mardi 22 décembre. 

Elle met en avant dans leur préavis de grève 16 points de revendication. Une de leurs principales revendications est le changement de service de la directrice des ressources humaines. Les syndicats souhaitent également une revalorisation de leurs avantages. D’après l’intersyndicale, un retard dans le versement du treizième mois serait à l’origine du préavis.

"Aujourd'hui, les priorités dans ce conflit et depuis cette crise sanitaire, sont de préserver nos emplois vu le contexte économique, de maintenir les salaires de nos salariés, de continuer à respecter les accords d'entreprise (...)  Quelque soit l'issue des négociations, nous sommes motivés et nous assurons le service (...) Le droit de grève sera respecté, le droit au travail, je l'espère également", explique Nancy Wane directrice du groupe Wane. Si aucun accord n’est trouvé, la grève prendra effet ce mardi 22 décembre.

Interview

 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live