polynésie
info locale

Préavis de grève à la CPS : les négociations ont été rompues

social tahiti
CPS
©Polynésie 1ère
Ce jeudi 19 mars, les négociations à la CPS ont tourné court lors de la réunion entre les syndicats signataires du nouveau préavis de grève, le président du conseil d’administration et le directeur. Le préavis de grève pourrait prendre effet mardi 24 mars.
Clash à la CPS, jeudi matin. Une réunion devait se tenir entre les syndicats signataires du nouveau préavis de grève, le président du conseil d’administration, Yves Laugrost, et le directeur Régis Chang. Au bout d'une demi-heure à peine, les négociations ont été rompues. Les syndicats ont refusé que le conseil d'administration de la CPS se tienne vendredi 20 mars alors que le bureau du CA avait décidé la veille que ce dernier serait reporté.
cps greve
Les syndicats signataires du nouveau préavis de grève, le président du CA, Yves Laugrost, et le directeur, Régis Chang, lors de la réunion ce jeudi 19 mars au sein de la CPS. Au bout d'une demi-heure, les négociations ont été rompues. ©Polynésie 1ère

« Menteur », « manipulateur » ; les mots du secrétaire général du syndicat "O Oe To Oe Rima", Ronald Terorotua, n’ont pas été tendre à l’encontre du directeur de la CPS, jeudi matin, lors des négociations. En colère, ce dernier s’en est également pris au président du conseil d’administration, Yves Laugrost.
les négociations ont été rompues- Natacha Szylagyi / Bruno Iedra


Ronald Terorotua, interrogé par Natacha Szylagyi :
 
Si aucune négociation n'a lieu d'ici là, le préavis de grève devrait prendre effet  mardi 24 mars. Les syndicat CSTPFO, O Oe To Oe Rima, Otahi, CSIP et celui des cadres de la CPS réclament toujours la tête de Régis Chang et dénoncent "le non respect" du dernier protocole d'accord signé le 8 Mars.